Accueil » Santé » Le combat d’une jeune maman pour connaître la vérité sur le vaccin Méningitec.

Le combat d’une jeune maman pour connaître la vérité sur le vaccin Méningitec.

 

Depuis plusieurs mois, Marjorie Rivolta se bat pour faire connaître les méfaits de 21 lots frelatés de Méningitec, vaccin non obligatoire contre la méningite de type C. Accompagnée par l’association Agir tous ensemble et Maître Marie-Odile Bertella-Geoffroy qui engage une procédure au Pénal, cette jeune maman veut prévenir les familles victimes. En septembre 2017, il y aura prescription de l’action publique. 

 

Tout a commencé en novembre 2013, alors que Paul Rivolta n’avait que 13 mois, il se fait vacciner avec le Méningitec, vaccin non obligatoire contre la méningite de type C. « Cela fait déjà 2 fois que la pédiatre me prescrit le vaccin méningitec et 2 fois que je refuse. Mon argumentation n’est pas très étoffée : je ne veux simplement pas faire vacciner mon enfant avec un vaccin non obligatoire. Cependant, devant l’insistance de la pédiatre et le sermon qu’elle m’inflige je ne peux que me résoudre à accepter une chose à laquelle j’ai pourtant déjà dis 2 fois non. Pour finir de me « convaincre » elle me dit : « Si votre fils meurt d’une méningite vous vous en voudrez toute votre vie » : il ne mourra sans doute pas d’une méningite, mais peut être des effets secondaires liés à la vaccination… La manipulation par la peur : technique infaillible pour réussir à convaincre de jeunes parents, fatigués, vulnérables et mal informé sur les risques des maladies. Il s’avère, maintenant que je me suis documentée sur le sujet, qu’il existe plusieurs types de méningites d’une part et que chacune d’entre elles peut comporter des centaines de souches différentes qui mutent constamment. Comme des centaines de milliers de parents, je pensais protéger mon fils contre la maladie : non seulement ce jour-là je ne l’ai pas protégé, mais je l’ai rendu malade. » Raconte Marjorie, la maman de Paul.

 

vaccin MéningitecIl tombe malade et le calvaire commence pour la jeune maman Grenobloise. Son témoignage est glaçant « Ce petit garçon d’un an toujours joyeux, plein de vie et jamais malade, est tombé malade environ une semaine après la vaccination. Cela a commencé par une poussée d’eczéma atopique avec de fortes fièvres, le tout agrémenté de cris et de pleurs. Mon fils s’est mis à ne plus dormir, il était triste et grognon. S’en suivent des semaines de fièvre, de doubles otites à répétition, de stomatites aphteuses, lésions anales. Je ne reconnais plus mon fils lui si joyeux, il est triste, lui si gourmand, a des phases ou il ne mange plus. Six mois après la vaccination, mon fils hurle lorsque je lui touche le bras. Cela fait plus de 2 semaines qu’il a de très fortes fièvres (plus de 40) mais la pédiatre dit qu’il n’a rien. Direction les urgences là on lui fait une prise de sang : son taux de globules blancs est très élevé et sa CRP (inflammation dans le sang) est montrent qu’il présente une très forte inflammation. Les médecins en concluent une Ostéite inflammation des os, sans nous expliquer à quoi cela pourrait être du, et sera soigné en conséquence et plâtré plusieurs semaines. S’ensuivent encore des mois de fièvres, de douleurs diverses, mon fils est parfois complètement atone je ne le reconnais pas. Septembre 2014 la situation s’empire, les poussées de fièvres sont plus violentes, certains soirs mon fils hurle de douleur dans son lit, impossible de le porter il se tord dans tous les sens et fini à terre. Il souffre tellement qu’il se tape violemment la tête sur le sol pendant de longues minutes en hurlant, ces scènes sont juste atroces. Suivent de très fortes fièvres à plus de 41, il ne mange plus, il vomi constamment, il ne peut plus se déplacer, complètement amorphe, son taux de CRP anormalement élevé. Je trouve enfin un jeune médecin qui m’écoute et ne trouve pas cela normal et nous envoie chez une spécialiste qui diagnostique à notre fils un syndrome de Marshall. Je n’ai découvert que 2 ans et demi plus tard que tout cela était lié au méningitec en entendant un témoignage à la radio. Lorsque j’ai entendu cette maman raconter le calvaire qu’ils avaient vécu avec leur fille j’ai eu l’impression d’entendre mon histoire et c’est de cette façon que j’ai pu faire le lien. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui je souhaite témoigner afin que d’autres parents « non identifiés » puissent peut-être faire le lien entre la maladie et le vaccin. Il y a 21 lots incriminés qui ont été retirés du marché sans qu’aucun parent dont l’enfant vacciné, n’ai été mis au courant par le professionnel de santé qui suit l’enfant. Mon fils subit encore régulièrement des poussées inflammatoires très douloureuses qui l’empêchent de marcher. »

 

Ce n’est qu’en Avril 2016 que Marjorie Rivolta fait le lien avec la vaccination. Tout se clarifie lorsqu’elle entend un témoignage à la radio similaire à son vécu. Le verdict tombe : Paul a été vacciné avec un des lots frelatés. Aujourd’hui Marjorie R. s’engage dans un combat pour communiquer et sensibiliser les parents dont les enfants auraient pu être vaccinés avec l’un des lots frelatés.  Comme Paul, ceux sont 433 enfants qui présentent, à ce jour, des symptômes récurrents depuis la vaccination (78 % du total analysé à ce jour). C’est pour cette raison, qu’aujourd’hui, Marjorie Rivolta témoigne afin de prévenir le plus grand nombre de ces familles qui seraient eux aussi victimes des lots frelatés de Méningitec. « Mon histoire, c’est peut-être aussi la vôtre…Nous, parents d’enfants victimes, nous nous interrogeons sur l’avenir de nos enfants, car malgré les maladies déjà déclarées, d’autres, peuvent s’en suivre. »

 

Il y a urgence car en septembre 2017, il y aura prescription de l’action publique. Les familles n’auront plus le choix pour faire appel à la justice. Deux procédures sont en cours en France. Une plainte déposée au pénal par l’association Agir Tous Ensemble. L’autre au civil, par l’association UNACS. Si vous êtes concernés, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : aide.parents.meningitec@gmail.com

 

Pour la contacter : aide.parents.meningitec@gmail.com

 

Alexandra Jover

Télécharger le guide 

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre


 

You have Successfully Subscribed!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Bonjour et bienvenue sur ce blog

Pour vous remercier je vous offre mon livre "Pour réussir" qui vous aidera à :

Être plus confiant

Être plus motivé

Être plus heureux

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre


 

Bravo, vous allez recevoir le lien de téléchargement!