Préservatif féminin : promouvoir l’égalité dans l’intimité.

Préservatif féminin : promouvoir l’égalité dans l’intimité.

 

A l’occasion de la journée du préservatif féminin le 16 septembre 2017, le Planning Familial et le laboratoire Terpan sont partis à la rencontre de 515 femmes à travers toute la France. Connaissent-elles le préservatif féminin ? L’ont-elles utilisé ? Et comment améliorer sa promotion ?

 

Préservatif féminin : promouvoir l’égalité dans l’intimité.

 

85,7% des femmes ayant répondu au sondage ne l’ont pas testé. Un chiffre stable par rapport à 2016*. Pas testé peut-être… mais pas connu certainement pas ! En effet, 9 femmes sur 10 connaissent l’existence du préservatif féminin.

 

« Donner le choix du préservatif externe ou interne est un véritable enjeu dans l’égalité homme-femme »rappelle le Planning Familial. En effet, seulement 7% des interrogées considèrent que le préservatif masculin (ou « externe ») est suffisant dans notre société. Et 70% jugent nécessaire d’associer systématiquement le préservatif féminin (interne) lorsque l’on évoque le préservatif masculin.

Préservatif féminin : promouvoir l’égalité dans l’intimité.

 

Préservatif féminin : un manque d’information persistant.

 

Alors, comment démocratiser son usage ? Le manque de canaux de distribution (71%) arrivent en tête des explications. « Le préservatif féminin est pour le moment distribué au sein des pharmacies et laboratoires, certains magasins spécialisés, des associations dont le Planning Familial, et différents centres médicaux, souligne le laboratoire Terpan. Bien que cité par de nombreux retours, les distributeurs gratuits (36%) proposent uniquement le préservatif masculin ».

 

Bien qu’elles connaissent le préservatif féminin, 2/3 des personnes interrogées pointent le manque d’informations à son sujet : « C’est pourtant une méthode très efficace de contraception et de protection des IST, rappelle le laboratoire Terpan. Le préservatif féminin, en nitrile ultrarésistant, assure une protection efficace en recouvrant les organes génitaux externes. Il convient aux personnes allergiques au latex car il n’en contient pas et favorise même la stimulation sexuelle grâce au nitrile qui transmet la chaleur naturelle du corps pour une sensation agréable et grâce à l’anneau extérieur qui touche le clitoris. Il épouse la paroi vaginale et ne comprime pas le pénis, contrairement aux préservatifs masculins. »

 

Egalement, le préservatif féminin peut être placée 8H avant le rapport. Pas de quoi effrayer les personnes interrogées : seulement 10% considèrent cela comme « gênant » ou « tue-l’amour ». Au contraire, plébiscité par 75% des sondées qui qualifient cette caractéristique comme un « avantage » et à 30% comme un élément « rassurant ».

 

Enfin, près de 20% pensent que le préservatif féminin n’est adapté aux rapports homosexuels. Le prolongement de ce manque d’information ?

 

L’éducation sexuelle : un rôle de premier plan.

 

Pour la majorité des sondées (80%), l’école doit avoir un rôle central dans la promotion du préservatif féminin, tout comme les pouvoirs publics (65%).

 

Un résultat qui fait écho aux éditions Magnards qui ont représenté le clitoris pour la 1ère fois dans un manuel scolaire cette année. « Si l’on parle d’obscurantisme clitoridien c’est parce que les manuels scolaires et les cours d’éducation sexuelle laissent une trop grande place à l’appareil génital masculin, au détriment du féminin et donc du clitoris, rappelle le laboratoire Terpan. On sait par exemple qu’une femme sur 3 ne l’a jamais observé* !»

 

De même, certains chiffres attirent l’œil : 15% des personnes interrogées pensent qu’il s’agit soit d’un moyen de protection soit d’un moyen de contraception. Parmi elles, plus de la moitié ont moins de 25 ans (43 sur 70). Un chiffre encore trop élevé alors que l‘on constate une recrudescence des IST chez les jeunes français.

 

Pour le Planning Familial, « L’éducation sexuelle doit jouer son rôle dans la connaissance de soi-même, l’usage du préservatif féminin et de ses caractéristiques. Etre informé, s’assumer, connaitre son corps… Ces éléments sont indispensables : le préservatif féminin gagne à être connu. C’est le seul moyen de protection à l’initiative des femmes ! »

 

http://www.terpan.fr/fr/

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Télécharger le guide 

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre


 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *