Les Accros du Peignoir.

Il sont devenus « Les Accros du Peignoir ».

 

Ils ont goûté aux séjours thermaux.

 

Ils en deviennent tellement accros qu’ils ne peuvent plus quitter leur peignoir. Dans la station thermale ou de retour chez eux, dans toutes les situations de la vie courante, même les plus inappropriées, des personnages se retrouvent pris dans la spirale angélique du peignoir blanc. Le phénomène va peu à peu se répandre telle une épidémie de bien être et devenir l’emblème des stations thermales du Massif central.

 

Il sont devenus « Les Accros du Peignoir ».

 

Accros du Peignoir ?

 

La communauté des Accros du Peignoir.

 

Elle est née dans les stations thermales du Massif Central, un territoire où l’on prend le temps de bien vivre. Grâce à la présence de leurs sources miraculeuses, les villes thermales du Massif central invitent à prendre soin de soi, revêtu d’un peignoir, le temps d’un séjour bien-être ou thermal. Cette activité curative, qui existe depuis le XIXe siècle et même parfois dès l’Antiquité, est marquée par un rythme de vie ralenti.

 

Les Accros du Peignoir.On prend le temps pour se soigner, pour se détendre, pour se relaxer, pour se reposer, pour se balader et même pour se divertir. Cet art de vivre est propre aux 17 villes d’eaux du Massif central qui sont regroupées au sein d’une route touristique. Ce réseau valorise depuis 20 ans les atouts touristiques des villes thermales, notamment l’utilisation de l’eau thermale pour se sentir mieux et la présence d’un patrimoine exceptionnel. Le décor remarquable des villes d’eaux caractérisé par des monuments phare tels que l’établissement thermal, le casino-théâtre, le parc thermal, les hôtels, les villas, la gare…, invite à la contemplation et l’évasion.

 

Afin de diffuser l’ensemble de ces spécifcités culturelles auprès d’un public plus large, la Route des Villes d’Eaux met en oeuvre le projet des Accros du Peignoir depuis 2016. Cette dynamique, qui a reçu le soutien du CGET Massif central (Commissariat général à l’égalité des territoires) et des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine, vise à rajeunir l’image de la destination villes d’eaux, en renouvelant le ton et les codes de sa communication. Mêlant réel et imaginaire, création et humour, le mouvement des Accros du Peignoir fait de multiples apparitions, sur le territoire du Massif Central et sur la toile.

 

Comment rejoindre la communauté des Accros du Peignoir ?

 

Un Manuel pour les novices.

 

Il sont devenus "Les Accros du Peignoir".Le « Manuel à l’usage des porteurs de peignoir » vous indique les étapes à suivre pour devenir un Accro du Peignoir. Vous saurez tout des postures à adopter en établissement de bains, lors de votre villégiature ou en situation mondaine. Ce guide est le fruit de l’enquête de 12 illustrateurs venus en séjour dans les villes d’eaux du Massif central au printemps 2016. Ces carnettistes français et étrangers ont ainsi pu tester le peignoir, comme en témoignent leurs plus beaux dessins ! A découvrir également, une exposition itinérante qui reprend les plus belles illustrations.

 

Performez votre peignoir attitude sur le web.

 

Préparez-vous à suivre l’épidémie de bien-être se répandre sur la toile ! Une web-série en quatre temps inonde actuellement le web de la « Naissance du phénomène », à « La Trans bien-être », en passant par le dévoilement « Au grand jour » et « Les Accros Anonymes » (Réalisation Ekodrone). Et pour compléter l’apprentissage au peignoir, le webdocumentaire des Accros du Peignoir propose différents parcours de découverte virtuelle des villes d’eaux.

 

Des meetings entre Accros experts.

 

Il sont devenus "Les Accros du Peignoir".Autre solution pour se rallier à la communauté des Accros du Peignoir, participer à leurs évènements ! Mais attention, il s’agit d’Accros du Peignoir confrmés, qui ont défnitivement adopté la peignoir-attitude ! Dernièrement, ils se sont retrouvés au RDV du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand, au Panoramique des Dômes ou dans les stations thermales du Massif Central à l’occasion du Weekend Wellness. www.lesaccrosdupeignoir.com

 

Ils sont devenus Accros…

 

LES SCÉNARISTES.

 

Pour imaginer le scénario des Accros du Peignoir, la Route des Villes d’Eaux a fait appel à Marie-Pierre Demarty et Sébastien Saint-Martin, deux esprits créatifs. Historienne et journaliste de formation, puis productrice de spectacles, Marie-Pierre Demarty est aujourd’hui rédactrice au service des entreprises et des collectivités, une « Plume Agile ». Fondateur de la compagnie en même temps en 2001, Sébastien Saint-Martin est aujourd’hui comédien, auteur, et scénariste. Il intervient régulièrement dans le domaine de la communication ; formation, théâtre évènementiel, mais aussi écriture et réalisation de fictions vidéos décalées.

 

Sébastien Saint-Martin Marie-Pierre Demarty

 

Comment avez-vous imaginé le scénario des Accros du Peignoir ?

 

Marie-Pierre Demarty (MP D) : Avec beaucoup de plaisir et d’amusement ! Nous cherchions des idées décalées, qui prendraient à contrepied l’image que l’on peut avoir des villes d’eaux. Je me souviens que notre première idée tournait autour de l’expression « la douche froide ». Puis l’idée du peignoir a émergé assez vite.

 

Le peignoir a l’avantage d’être un point commun à toutes les stations thermales et aussi à leurs deux aspects : la version cure médicale et la version bien-être et cocooning. Petit à petit, il nous est apparu que cette idée des Accros du Peignoir, dans sa grande simplicité, était celle qui nous offrait la plus grande richesse de possibilités : on pouvait inventer des personnages, des situations, des histoires très générales ou au contraire des anecdotes, des événements…

 

Sébastien Saint-Martin (S SM) : « Nous cherchions d’abord quelque chose qui identife tout de suite n’importe quel curiste. Ce qui nous a plus, c’est qu’il renvoie tout de suite à l’idée de bien-être mais pas de façon trop esthétisante comme dans des images de pub. Il y a aussi un côté légèrement ridicule, une mise à nue, on se montre tel qu’on est quand on porte le peignoir. A partir de là, le décalage était possible, on pouvait jouer avec cette double image.

 

Avec Marie-Pierre, nous sommes aussi sensibles au même humour décalé, nous aimons les contrepieds. Nous nous sommes dit « si on parle de bien être il faut le traiter d’une certaine manière comme un problème. On est trop bien et ça nous perturbe ». Nous sommes de la génération des premières années Canal + et personnellement, j’ai été bluffé quand une chaine de télé nous disait pour la première fois dans son slogan « vous regardez trop la télé » c’était juste génial. Et fnalement la cible à laquelle on allait s’adresser était aussi proche de notre génération avec, pour beaucoup peut être, ce goût pour le décalage. Donc, à ce moment là, on avait notre concept. Le peignoir comme emblème du bien être et les Accros (double sens à l’oreille) pour le décalage ».

 

En quoi ce projet vous a-t-il semblé original ?

 

Il sont devenus « Les Accros du Peignoir ».MP D : J’ai rarement l’occasion d’avoir une commande qui demande autant de créativité et sur un volume de travail aussi important, aussi riche et aussi divers. C’est aussi un vrai bonheur de travailler aussi bien sur les sujets du bien-être, de la santé que sur ceux du patrimoine et de l’Histoire, des thèmes particulièrement agréables à traiter, d’autant plus quand on doit le faire sur un ton humoristique. Finalement, le plus original, c’est la rencontre avec un commanditaire assez gonfé pour nous suivre dans ces délires !

 

S SM : On a pu d’abord travailler avec une équipe formidable! Dans un premier temps très à l’écoute et par la suite totalement impliquée dans le concept. Et puis, ce projet nous a été confé vraiment en amont, donc on a pu le penser depuis son origine jusqu’à toutes ses déclinaisons… c’est finalement assez rare.

 

Êtes-vous défnitivement devenus Accros du Peignoir ?

 

MP D : Je crois que si ce sujet m’a autant inspirée, c’est parce que j’étais déjà Accro, de naissance, sans l’assumer totalement. Cette campagne m’a libérée d’un vrai poids : désormais je pratique ouvertement le bien-être extrême ; je sais que je ne suis plus seule !

 

S SM: Je fais très attention à ne pas me sentir trop bien trop souvent car je sais que j’ai une nature à devenir vite dépendant. Je ne sors mon peignoir que pour les grandes occasions.

 

LES ENQUÊTEURS-ILLUSTRATEURS.

 

Pour inviter les 12 carnettistes à venir croquer les villes thermales en peignoir, la Route des Villes d’eaux s’est appuyée sur l’association Il Faut Aller Voir, qui organise chaque année à Clermont-Ferrand le Rendez-vous du Carnet de Voyage.

 

Valérie ABOULKER
à Saint-Honoré-les-Bains
valerieaboulker.wordpress.com/

 

Cendrine BONAMI-REDLER
à Chaudes-Aigues
www.cendrinebonamiredler.com

 

Il sont devenus « Les Accros du Peignoir ».Thomas BOURGET
à Cransac-les-Thermes
www.thomasbourget.jimdo.com

 

Simonetta CAPPECCHI
à Evaux-les-Bains et à
Bourbon-l’Archambault
inviaggiocoltaccuino.blogspot.fr/

 

EMDÉ
à Néris-les-Bains et à
La Bourboule
www.voyagitudes.over-blog.com/

 

Catherine GOUT
à Royat-Chamalières
www.catgout.blogspot.fr/

 

Miguel HERRANZ
à Montrond-les-Bains
www.miguel-herranz.com/

 

LAPIN
à Saint-Nectaire et
à Châteauneuf-les-Bains
www.lesillustrationsdelapin.com/

 

Guillaume REYNARD
à Vichy
www.guillaumereynard.com

 

Slovia ROGINSKI
au Mont-Dore
www.sloviaroginski.com/WordPress3/

 

Nicolas ROUX
à Vals-les-Bains et à
Saint-Laurent-les-Bains
http://www.carnetnomade.fr/

 

SWASKY
à Châtel-Guyon et à Bourbon-Lancy
http://www.swasky.es/

 

L’actualité des 11 stations thermales d’Auvergne qui proposent cures thermales, séjours santé et séjours de remise en forme. www.auvergne-thermale.com

 

 

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches ? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!
Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.