La Clinique Drevon propose un nouveau traitement des cancers localisés de la prostate.

La Clinique Drevon propose un nouveau traitement des cancers localisés de la prostate.

 

La Clinique Drevon poursuit sa dynamique d’innovation et propose un traitement pionnier dans le traitement des cancers localisés de la prostate : Focal One®

 

La Clinique Drevon, établissement du Groupe C2S, s’attache à mettre en place des techniques innovantes et des conditions d’accueil sur-mesure pour répondre aux besoins du patient du bassin côte-d’orient et plus largement, bourguignon.

 

Particulièrement en pointe sur le traitement des cancers et le volet oncologie, la Clinique s’est dotée depuis une petite année d’une nouvelle technique de pointe dans le traitement des cancers localisés de la prostate, baptisée Focal One®, et développée par EDAP TMS, une société française de haute technologie médicale qui travaille en lien étroit avec l’Inserm et les hôpitaux lyonnais Édouard-Herriot et Léon-Bérard.

 

Cette dernière repose sur un traitement par Ultrasons Focalisés à Haute Intensité (Hifu), sans incision ni irradiation. Elle permet ainsi de traiter les tissus cancéreux grâce à la chaleur obtenue par les ultrasons qui interviennent avec une précision millimétrée sur la zone à traiter, à haute intensité. La destruction des tissus est locale et très contrôlée.

 

Le Focal One, véritable robot chirurgical, se pilote grâce aux images d’IRM et d’échographie ; La procédure HIFU s’articule autour d’une procédure en 3 étapes :

 

– La localisation de la tumeur, via un système de biopsie guidée. Cette localisation s’opère via une reconstruction en 3D de la prostate, et donc en 3D de la zone à traiter ;

 

– La deuxième étape est le traitement ciblé. Le chirurgien travaille avec un échographe en temps réel, et va dessiner la zone dont il souhaite l’ablation. La souris du Focal One®, remplace son bistouri ! Le Focal One® exécute ainsi la planification du chirurgien de manière robotisée, laquelle peut évidemment faire l’objet d’une reprise en main à tout moment. La précision est ainsi millimétrique ;

 

– Troisième étape : le contrôle de la qualité de l’ablation. Focal One® permet en effet de contrôler immédiatement le succès ou non du traitement, via un système d’imagerie de contraste par échographie, qui permet de visualiser la dévascularisation et l’ablation de la zone ciblée. Le traitement peut ainsi être corrigé avant même que le patient soit sorti de la salle.

 

Le temps total de la procédure varie de 30 minutes à 1h30 selon la taille de la tumeur ; elle peut permettre un retour chez soi en ambulatoire ou le lendemain, et un retour à un quotidien dit « normalisé » quasi immédiat.

 

« Nous souhaitons proposer à toutes les équipes d’urologues intéressées par l’utilisation de Focal One® de venir l’utiliser à la clinique Drevon », précise Gauthier Escartin, qui dirige l’établissement. « Un investissement comme ce dernier, de l’ordre d’un million d’euros, n’est  pas donné à tout le monde, et nous souhaitons jouer la carte de la mutualisation et de la complémentarité, au service de la modernisation de l’offre de soins bourguignonne. Nous travaillons d’ores et déjà avec l’équipe des urologues libéraux exerçant à la Polyclinique d’Auxerre en ce sens », précise-t-il.

 

Depuis un an, 30 interventions avec le Focal One ont ainsi été pratiquées au sein de la clinique dont 12 patients de la région d’Auxerre. La plupart des patients sont inclus dans une étude clinique prospective nationale1.

 

Une étude conduite en France en 2016 sur un groupe de 111 patients de près de 65 ans dont le lobe de la prostate était atteint d’un cancer a permis de montrer que le taux de survie sans traitement radical était 89 % à 2 ans sur les individus traités.2 Elle a souligné que, grâce à Focal One®, il était possible d’éviter un traitement radical de la toute la glande sans complications et avec peu d’effets secondaires (moins de 3% d’incontinence urinaire et moins de 20% d’atteinte de la fonction érectile, contre 13 % d’incontinence urinaire et 44 % d’atteinte de la fonction érectile pour la chirurgie).

 

A noter qu’avec plus de 70000 cas diagnostiqués par an en France, le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l’homme, devant le cancer du poumon et celui du colon. Si seuls certains cancers localisés peuvent bénéficier de cette technique, elle permet une grande avancée pour les patients concernés.

 

Cette nouvelle technique s’inscrit par ailleurs dans une dynamique d’investissement forte de la Clinique Drevon, de l’ordre de 4 millions d’euros, qui lui permet de proposer un plateau technique particulièrement moderne sur les volets oncologie et ophtalmologie notamment, et de répondre à de nouvelles demandes, en développant l’offre en ambulatoire.

 

Site : http://www.cliniquedrevon.fr/

 

1 : Etude HIFI
2 Source : étude de l’Association française d’Urologie, publiée par la revue European Urology

 

Remèdes naturels de santé

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches ? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.