Un jour, Aliénor m’a dit - Karine Micard

Un jour, Aliénor m’a dit – Karine Micard.

 

Nouveau roman de Karine Micard

 

« Le féminin sacré, chère Aurélia, c’est l’art pour une femme de savoir renouer avec sa force profonde, de savoir redevenir libre et sereine… »

 

Deux femmes, deux époques, une rencontre improbable… Quand les parcours d’Aurélia – une femme d’aujourd’hui – et d’Aliénor d’Aquitaine se télescopent, c’est une belle histoire de solidarité féminine qui se noue au-delà du temps. Un roman qui explore le Féminin sacré par le biais inédit d’une figure emblématique du Moyen Âge et qui invite à reprendre le pouvoir sur sa vie.

 

Un jour, Aliénor m’a dit - Karine MicardAurélia, 35 ans, est journaliste d’investigation et animatrice phare du petit écran. Entre son boulot très prenant, la pression incessante de sa productrice, son couple qui bat de l’aile et ses enfants en bas âge qu’elle n’a pas le temps de voir, Aurélia se sent dépassée par son quotidien. Sa vie bascule le jour où, lors d’une interview, un industriel sur lequel elle enquête l’agresse violemment.

 

Alors qu’elle tente de recouvrer ses esprits, elle se trouve nez à nez avec Aliénor d’Aquitaine. Hallucination ou révélation ? Au fil de nouvelles apparitions, la grande reine livre à Aurélia ses conseils de femme et la conduit petit à petit à se poser les bonnes questions. Plutôt que chercher sa place de femme, pourquoi ne pas s’autoriser à la prendre, tout simplement ?

 

De confidences en révélations, Aliénor va initier Aurélia aux fondements du Féminin sacré pour l’aider à régner en maître sur son existence et à écouter ses désirs profonds.

 

Extrait

 

Il pleut à verse. Aurélia se concentre sur la route. Voilà déjà trois heures qu’elle a quitté Paris avec mari et enfants pour se rendre à Bordeaux. Le trajet lui paraît long. Quel temps de chien ! Elle enrage de ne pouvoir rouler plus vite. Les essuie-glaces balaient désespérément la pluie qui ne cesse de tomber. La sonate de Beethoven qu’elle a mise en sourdine semble accompagner la pâle lumière du jour qui se lève, timide, à l’horizon. Aurélia jette un rapide coup d’œil dans le rétroviseur.

 

Les enfants, calés l’un contre l’autre à l’arrière, dorment à poings fermés. Antoine, son mari, s’est lui aussi assoupi à côté d’elle, sur le siège passager. Elle regrette de n’avoir pas pu partir hier en fin d’après-midi comme elle l’aurait voulu. Maudite réunion de dernière minute ! Imposée par sa boss, Noémie, juste au moment où elle s’apprêtait à quitter le bureau. Du coup, ils ont dû se lever à cinq heures du matin pour pouvoir profiter de ce week-end programmé chez les parents d’Antoine. Aurélia aurait préféré prendre son temps, savourer le trajet, s’arrêter dans une auberge sur une petite route de campagne, siroter un cappuccino en écoutant la pluie cingler les carreaux…

 

Prendre le temps de vivre l’instant, en fait. Depuis la réunion de la veille, ses pensées sont en boucle sur la prochaine émission. Journaliste d’investigation, c’est un job prenant, exigeant. Elle a du mal à déconnecter. Antoine a beau lui dire qu’elle a bien le droit de décompresser, de se relaxer, elle n’y arrive pas. C’est lui qui a insisté pour qu’elle fasse un break en fin de semaine. « Je te demande de passer au moins un vrai week-end en famille. Juste le temps de retrouver ce plaisir d’être ensemble, juste pour partager quelques moments avec les enfants », lui a-t-il dit d’une voix douce mais ferme. Elle a accepté, et pas de guerre lasse. Au plus profond d’elle-même, elle sait bien qu’Antoine a raison…

 

A propos de l’auteure

 

Un jour, Aliénor m’a dit - Karine Micard.

 

L’auteure Karine Micard, diplômée de la Sorbonne, est auteure du roman historique Moi, Giuseppina Verdi (Robert Laffont). Après une carrière dans la production audiovisuelle, elle se tourne vers une formation en exploration de conscience et crée une méthode de développement personnel qu’elle déploie à travers un oracle de 49 cartes, S’autoriser à être soi (Contre-dires), et un roman initiatique, Et pourtant c’était des dieux (IDC éditions). Elle renoue ici avec sa passion pour l’histoire en abordant le thème du féminin sacré par le biais inédit d’une figure emblématique du Moyen Âge.

 

Découvrez le livre ‘Un jour, Aliénor m’a dit » de Karine Micard en cliquant ci-dessous :

 

Un jour, Aliénor m’a dit - Karine Micard

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches ? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.