Wildbiene+Partner lance le parrainage abeilles sauvages en France.

Wildbiene+Partner lance le parrainage d’abeilles sauvages en France.

S’engager pour les abeilles sauvages.

 

Pour la grande majorité de la population, abeilles est synonyme de miel. Une idée reçue associées aux abeilles domestiquées depuis des siècles.

 

Et pourtant il existe en France 800 espèces d’abeilles sauvages ! Qui ne produisent d’ailleurs pas de miel…

 

Une diversité insoupçonnée.

 

À l’échelle mondiale, plus de 17 000 espèces d’abeilles sauvages ont été recensées – bien loin des 5 500 espèces de mammifères.

 

En France, on en dénombre 865[1] espèces, de l’abeille mellifère vivant en colonies à l’abeille maçonne qui mène une existence solitaire. Leur diversité est fascinante tant concernant leur apparence que leurs habitudes. Les halcites, par exemple, ne mesurent que 4mm alors que l’abeille charpentière atteint 2,5 cm !

 

La plupart des abeilles sauvages nichent dans le sol. D’autres s’installent dans les branches d’un arbre pour construire leur nid, parfois dans du bois mort ou encore dans des coquilles d’escargot abandonnées.

 

L’agriculture moderne et la pollinisation.

 

La pollinisation est au cœur de la nature et de ses processus de reproduction. Les abeilles et de nombreux autres pollinisateurs jouent dans ce contexte un rôle essentiel dans l’équilibre des écosystèmes.

 

Au cours du demi-siècle passé, l’agriculture a évolué de manière drastique : si l’activité « naturelle » des pollinisateurs était auparavant suffisante, l’intensification de la production a contraint les agriculteurs à trouver des solutions complémentaires afin d’assurer les récoltes. En effet, l’évolution des méthodes de culture et des standards qualitatifs a demandé l’introduction de nouveaux agents pollinisateurs aux côtés de l’abeille domestique – une hétérogénéité qui reflète par ailleurs la diversité des végétaux cultivés.


[1]
http://www.onf.fr/lire_voir_ecouter/++oid++1439/@@display_media_gallery.html

 

Les cultivateurs ont souvent recours au bourdon terrestre. Il favorise la production de tomates et de petits fruits cultivés sous serre, mais également des arbres fruitiers à noyau et à pépins. En plein champ, c’est l’abeille maçonne (du genre Osmia) qui se révèle efficace : avec un rayon d’action restreint et une préférence marquée pour les arbres fruitiers, elle change fréquemment de rang dans les vergers lorsqu’elle butine, ce qui améliore la pollinisation croisée et la fécondation. Deux mille abeilles maçonnes suffisent pour polliniser entièrement une cerisaie d’un hectare.

 

Biologie de l’abeille maçonne.

 

Wildbiene+Partner lance le parrainage d'abeilles sauvages en France. L’abeille maçonne cornue (Osmia cornuta) et l’abeille maçonne rouge (Osmia bicornis) font partie des abeilles sauvages solitaires indigènes en France. Elles ne forment pas de colonies, ne produisent pas de miel et chaque femelle pond ses œufs.

 

Après la fécondation au printemps, les femelles récoltent du pollen et du nectar pour nourrir les couvains. Pour ce faire, elles alignent des « cellules » dans des cavités, par exemple des tiges de jonc, avant d’obturer l’entrée du nid avec un épais bouchon d’argile.

 

L’abeille maçonne ne se reproduit qu’au rythme d’une génération par année. La femelle adulte meurt après quatre à six semaines. Une fois les larves écloses, elles se nourrissent du pollen et du nectar mis à leur disposition dans leur cellule, grossissent rapidement et entreprennent de filer un cocon solide dans lequel elles se transformeront en chrysalide. Leur métamorphose intervient à l’automne : arrivées au stade adulte, elles hibernent puis seront prêtes à polliniser les premières fleurs de l’année suivante.

 

Grâce à leur technique de récolte particulière, les abeilles maçonnes détiennent une grande efficacité pollinisatrice : à la différence de l’abeille domestique, l’osmie récolte le pollen avec son ventre velu, rendant la fécondation du pistil optimale. Presque chaque contact avec une fleur provoque une fécondation.

 

Par ailleurs, l’abeille maçonne est l’une des premières abeilles sauvages à s’activer au début de l’année : elle butine par beau temps dès que la température atteint 4°C et peut voler jusqu’à 15 heures par jour. C’est ce qui la rend si intéressante pour les plantes à floraison précoce, comme l’abricotier, le cerisier et le poirier. Son rayon d’action varie de 50 à 100 mètres. Par conséquent, elle ne pollinise que là où elle est installée, ignorant d’autres plantes à nectar, comme le pissenlit ou la renoncule. Les films, tunnels et filets ne la perturbent pas.

 

Absolument inoffensives.

 

Les abeilles maçonnes ne sont pas agressives ! Leur observation est sans danger, même de très près. Les femelles possèdent un tout petit dard qu’elles n’emploient pratiquement jamais. Si une piqûre devait toutefois se produire, celle-ci est à peine douloureuse.

 

Wildbiene+Partner

 

Une approche circulaire au service de tous.

 

Fondée en 2013 par les biologistes Claudio Sedivy et Tom Strobl en tant que spin off de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich, Wildbiene+Partner a remporté la même année le prix de la meilleure start-up pour l’engagement social et le développement durable de l’Impact HUB Zurich et du WWF Suisse. En 2014, elle se hisse au second rang du Swiss Sustainability Award «Prix Eco».

 

Aujourd’hui indépendante, la société emploie une quizaine de personnes et travaille activement à son expansion, non seulement en Suisse mais également à l’étranger. En effet, la demande croissante des particuliers en France voisine motive Wildbiene + Partner à rendre ses services disponibles en France, et ce, dès le printemps 2018. Son action se base sur trois piliers :

 

  • parrainages d’abeilles sauvages pour les particuliers

 

  • service de pollinisation pour les producteurs de fruits

 

  • consultations pour la planification et la conception de BeeParadise, jardins conçus particulièrement pour les abeilles

 

Un cycle entre particuliers et agriculteurs.

 

Wildbiene+Partner profite de la participation des particuliers dans les villes et dans les campagnes pour multiplier le nombre d’abeilles dans chaque maisonnette. Elles seront destinées l’année suivante à la pollinisation des arbres fruitiers dans les vergers. Ainsi, un lien se crée entre particuliers et agriculteurs, entre ville et campagne.

 

Wildbiene+Partner lance le parrainage d'abeilles sauvages en France.

 

Aujourd’hui les abeilles sauvages sont menacées, notamment par l’emploi de pesticides dans l’agriculture intensive[1] : Wildbiene+Partner se propose d’une part de sensibiliser et éduquer les particuliers et d’autre part d’aider les agriculteurs en leur apportant un pollinisateur naturel efficace, tout en conservant la biodiversité.

 

Pour les particuliers : BeeHome.

 

Comment participer individuellement à un effort collectif en faveur de la biodiversité ? Chacun peut contribuer à la multiplication des abeilles maçonnes en se dotant d’une maisonnette accueillant une population de départ d’une vingtaine de cocons.

 

Les maisonnettes pour abeilles sauvages BeeHome Classic et BeeHome Observer peuvent être installées très simplement sur un balcon, en ville ou en campagne, dans un quartier résidentiel ou dans les potagers.

 

La présence des abeilles maçonne améliorera la pollinisation de leur voisinage. A plus large échelle, chaque « parrain d’abeilles » contribue par son action à l’amélioration de la pollinisation en France.

 

Wildbiene+Partner lance le parrainage d'abeilles sauvages en France. La démarche est en premier lieu pédagogique : les abeilles maçonnes conviennent idéalement aux grands et petits observateurs de la nature. Jamais importunées par le regard des curieux, ces animaux paisibles travaillent dans un dévouement incroyable pour leur progéniture. Elles ne piquent pas et ne s’intéressent pas à la nourriture humaine ou aux boissons sucrées.

 

[1] Une étude sur la disparition des insectes volants démontre que 75% de la biomasse de ces insectes a disparu au cours des 27 dernières années. Source : http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0185809

 

Le parrainage comprend une maisonnette, une population de départ d’une vingtaine de cocons d´abeilles maçonnes, un carton de retour pour la boîte intérieure et la possibilité de renvoyer les abeilles pour un soin annuel.

 

En effet, le concept est circulaire : les maisonnettes sont renvoyées à Wildbiene+Partner qui se charge de libérer les cocons d’éventuels parasites et leur assure une hibernation correcte.

 

La maisonnette et son intérieur rénové sont ensuite retournés à leur propriétaire, qui recevra au printemps une nouvelle population de départ – sans aucun frais supplémentaire. De leur côté, les abeilles maçonnes élevées l’année précédente apporteront une contribution indispensable à une pollinisation efficace et sûre dans les fermes suisses.

 

Pour les agriculteurs : OsmiPro.

 

Destiné aux agriculteurs, OsmiPro est un service de pollinisation professionnel. Pour la pollinisation complète d’un hectare d’arbres fruitiers, 4 à 6 stands (contenant chacun 500 cocons d’abeilles maçonnes) éventuellement complétés par d’autres insectes pollinisateurs sont suffisants.

 

Un dispositif de suspension est livré avec le stand qui peut aisément être installé dans toute exploitation fruitière. L’offre comprend la location des abeilles et du stand, les soins aux cocons, la synchronisation de la date d’éclosion et du début de la floraison du verger ainsi qu’un service conseil compétent.

 

En hiver les stands sont renvoyés pour le soin des cocons, l’élimination des parasites et l’hibernation. Le producteur obtient ainsi une pollinisation optimale de ses cultures.

 

Wildbiene+Partner lance le parrainage d'abeilles sauvages en France.

 

Pour les organisations et les institutions : BeeParadise.

 

Wildbiene+Partner lance le parrainage d'abeilles sauvages en France. Wildbiene+Partner propose également des consultations pour la planification et la conception de jardins respectueux des abeilles en tenant compte de l’esthétique offerte par d’innombrables plantes sauvages indigènes pouvant leur offrir un précieux espace vital.

 

BeeParadise peut aider très efficacement les institutions et les entreprises, mais aussi des écoles, à mener des actions de communication dans le domaine de la nature et de l’environnement.

 

Leur caractère informatif permet de sensibiliser les visiteurs et les passants, tout en apportant une contribution essentielle en faveur de la biodiversité.

 

Site : http://wildbieneundpartner.ch/

Site pour la France : www.abeillessauvages.fr

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches ? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Télécharger le guide 

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre


 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *