Moi, Microbiote, Maître du monde

Moi, Microbiote, Maître du monde.

 

Ed Yong

Préface de Patrice Debré

 

Saviez-vous que notre corps est une vaste colonie où s’épanouissent des dizaines de billions de microbes ? Et que ces compagnons microscopiques façonnent nos organes, nous protègent des maladies, influencent notre comportement et sont tout simplement indispensables à la vie sur Terre ?

 

Dans cet ouvrage vous découvrirez comment le microbiote des coraux participe à la construction de récifs imposants, celui des calamars à un show de lumière. Vous verrez comment des bactéries peuvent gêner l’action de médicaments contre le cancer, moduler le système immunitaire, influencer l’expression des gènes et par là même l’évolution biologique. Vous rencontrerez les scientifiques qui manipulent à notre profit ces partenaires invisibles.

 

Ed Yong nous invite à poser un nouveau regard sur nous-mêmes et sur les êtres vivants qui nous entourent, à nous considérer moins comme des individus que  comme des écosystèmes florissants. « Ed Yong vous contamine avec son enthousiasme pour les microbes ! »

 

The New York Times

 

Préface.

 

La vie n’évolue pas seulement pour le compte de chaque espèce indépendante, par leur adaptation, ségrégation, intégration, mais aussi par leurs vies mutualisées. Nul ne peut comprendre le microbiote, ces microbes qui nous habitent, s’il ne s’est nourri des leçons que fournissent les multiples exemples des symbioses, des vies en commun, que la nature procure. Chacun est le maître et l’esclave de l’autre, comme l’homme et ses microbes.

 

En 1968, quelque neuf ans après la publication de L’origine des espèces par Charles Darwin, le botaniste suisse Simon Schwendener fit une curieuse découverte sur la nature des lichens : ils réunissent un champignon et une algue verte. Ce fut l’un des premiers exemples montrant qu’au terme d’une coévolution, deux êtres vivants pouvaient ne plus faire qu’un. Axée sur la compétition entre espèces, la théorie darwinienne trouve ici un contre-exemple, à moins d’admettre que la sélection naturelle s’exerce également sur leurs associations. A côté de l’interaction qui tue, le parasitisme, il en est une autre qui protège, la symbiose.

 

D’un côté les parasites, microbes, champignons ou virus qui vivent aux dépens de l’hôte et le forcent à évoluer pour parer leurs attaques ; de l’autre les symbioses, l’alliance bénéfique entre deux espèces à la recherche d’une bonne entente, ou mieux, d’un bénéfice, autant pour le parasite que pour l’hôte. A ce niveau d’organisation du vivant, seuls persistent les avantagent et interaction partagés, car la symbiose est plus qu’une action à bénéfice réciproque, une stratégie du gagnant-gagnant.   

 

Ed Yong. Moi, Microbiote, Maître du mondeEd Yong

 

Ed Yong est un journaliste scientifique britannique, auteur du blog à succès Not Exactly Rocket Science héberge par National Geographic. C’est un collaborateur régulier du New York Times, de la revue Nature, du New Scientist, du Times, et de bien d’autres.

 

Découvrez le livre Moi, Microbiote, Maître du monde.

 

 Moi, Microbiote, Maître du monde

Télécharger le guide 

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre


 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *