La folle sagesse de la yogini - Daniel Odier

La folle sagesse de la yogini – Daniel Odier.

 

Daniel Odier

 

“Enfin la suite de Tantra, la dimension sacrée de l’érotisme “

 

J’avais trente ans quand j’ai rencontré mon maître cachemirien, la yogini Lalita Devi. Il m’a fallu vingt ans pour me résoudre à communiquer la première partie de ses enseignements dans mon livre Tantra, la dimension sacrée de l’érotisme. Ce livre a eu un retentissement inattendu, traduit en 15 langues, il a permis aux adeptes d’un tantra occidental ignorant des sources et cherchant la facilité sexuelle de réaliser qu’il y avait une tradition d’une profondeur inégalée qui n’avait rien à voir avec les clichés occidentaux répandus sous l’appellation “tantra’.

 

Aujourd’hui enfin, je peux transmettre la totalité des précieux enseignements de Lalita Devi. ”

 

Préface

 

J’avais trente ans quand j’ai rencontré mon maître cachemirien, la yogini Lalita Devi. Il m’a fallu vingt ans pour me résoudre à communiquer la première partie de ses enseignements dans mon livre Tantra, la dimension sacrée de l’érotisme.1 Ce livre a eu un retentissement inattendu : traduit en 15 langues, il a permis aux adeptes d’un tantra occidental ignorants des sources et cherchant la facilité sexuelle de réaliser qu’il y avait une tradition d’une profondeur inégalée qui n’avait rien à voir avec les clichés occidentaux répandus sous l’appellation « tantra ».

 

La folle sagesse de la yogini - Daniel OdierSi j’ai mis si longtemps à écrire la première partie des enseignements de Lalita, c’est parce qu’elle m’avait prescrit avec la plus ferme autorité de ne rien dévoiler de ses enseignements avant de les avoir moi-même réalisés : « Tu dois être l’enseignement. Il n’y a pas d’autre approche. » Vingt-cinq ans d’intégration peuvent sembler un peu long aujourd’hui où tout le monde enseigne, dans toutes les voies, après quelques années de pratique, quelques mois, voire quelques jours, sans transmission aucune, sans réalisation, sans permission des maîtres, ce qui ne manque pas de créer une confusion spirituelle planétaire qui contribue largement à la dévalorisation des diverses traditions.

 

Vingt-cinq ans de pratique passent rapidement. Il y a tant à faire. Sortir de la culpabilité fondamentale, échapper à la peur, atteindre une fluidité corporelle, mentale et émotionnelle, devenir plus spontané, cesser de stocker les émotions, faire disparaître peu à peu le commentaire mental de ces émotions, retrouver la grâce animale, descendre de plus en plus profondément dans la pratique du Vijnanabhaïrava tantra et des autres textes, pratiquer Tandava, la danse mystique, le yoga des émotions, les visualisations de Matsyendranath et le yoga du toucher pour que la pratique forme un tout intégré dans la fluidité de la vie. Vingt-cinq ans, c’est court.

 

Dans Tantra, j’ai tenté de restituer la beauté, la puissance, la clarté de cette transmission totalement hors-normes aussi bien que le caractère profond, mystique, direct, joueur, passionné et iconoclaste de Lalita. La tâche de restituer cette liberté, cette folle sagesse, était ardue car il fallait faire des choix. On ne peut pas tout dire d’un enseignement aussi riche en un seul volume, c’est pourquoi j’ai décidé d’abstraire de ce premier livre la part la plus profonde, voire la plus secrète. Mais il y a une autre raison à ce choix qui me ramène à la première décision de pratiquer pendant vingt-cinq ans pour réaliser les enseignements. Il m’aura fallu vingt ans supplémentaires pour intégrer les enseignements de Mahamudra et de Pratyabhijna et me résoudre à les livrer dans ce volume.

 

Aujourd’hui enfin, je peux transmettre ces enseignements précieux. La tradition cachemirienne a subi tellement de déformations et d’interprétations que j’ai aussi senti la nécessité de faire comprendre comment se sont opérés ces glissements pour restituer le premier flux de ces enseignements non colorés par le pouvoir monastique et/ou politique souvent alliés. J’ai eu en faisant ce double travail l’impression d’être un restaurateur d’art, qui, patiemment, couche après couche, enlève les ajouts apposés sur la peinture originelle. Il est vrai que les enseignements primordiaux ne s’accommodaient d’aucune limite. Ils étaient d’un iconoclasme révolutionnaire, surtout aujourd’hui où la liberté d’être est de plus en plus contrôlée par le pouvoir. Après plus de mille ans, cette pratique est une fissure géante dans la police des mondes.

 

J’ai fait alterner les chapitres de recherche et de décryptage des sources de la tradition tantrique cachemirienne avec les pépites étincelantes de la transmission directe, l’une éclairant l’autre dans un tout harmonieux. J’ai choisi de tenter de restituer les moments de cette transmission sans décrire les implosions qu’elle provoquait pour que cette matière vivante non traitée ait l’impact direct sur le lecteur comme ce fut le cas pour moi, assis face à Lalita. J’ai intitulé ces chapitres de transmission « Cœur à Cœur 1,2,3… ».

 

A propos de l’auteur

 

La folle sagesse de la yogini - Daniel Odier

 

Daniel Odier a été le disciple de Kalou Rinpoché puis de la yogini cachemirienne Lalita Devi qui lui a transmis les voies Spanda et Pratyabhijna du tantrisme du Cachemire dans la voie Kaula, enseignement de la Folle Sagesse qu’il transmet à son tour dans le monde entier. Il a été reconnu comme maître Chan dans la lignée de Zhao Zhou par Jing Hui, successeur de Xu Yun. Ses livres sur le tantrisme et le Chan sont traduits en quinze langues.

 

Découvrez le livre “La folle sagesse de la yogini” de Daniel Odier en cliquant ci-dessous :

 

La folle sagesse de la yogini - Daniel Odier

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.