Comment empêcher l'aggravation du prédiabète 

Comment empêcher l’aggravation du prédiabète ?

 

Le diabète est une maladie chronique très grave dont souffrent des millions de personnes dans le monde.

Si vous êtes diabétique et ne contrôlez pas votre glycémie, vous risquez de vous retrouver avec une ou plusieurs conditions médicales graves, telles que des maladies cardiaques, une insuffisance rénale et des nerfs endommagés, entre autres.

Le prédiabète est une condition dans laquelle votre glycémie est plus élevée qu’elle ne devrait l’être mais pas si élevée pour que vous soyez diagnostiqué diabétique. La recherche suggère que jusqu’à 70% des personnes pré-diabétiques développent un diabète de type 2 complet.

Mais cela signifie que 30% parviennent à arrêter le développement du diabète avant qu’il ne devienne une maladie chronique. Donc, si vous avez été diagnostiqué comme pré-diabétique, le développement d’un diabète à part entière n’est pas inévitable.

Vous ne pouvez pas changer votre comportement passé, votre âge ou vos gènes, mais vous pouvez changer votre style de vie … comment vous vous comportez et ce que vous mangez et buvez.

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Comment fonctionne votre système digestif ?

 

Les aliments que vous mangez sont principalement une combinaison de glucides, de protéines et de graisses dans diverses proportions. Un morceau de viande, par exemple, contient principalement des protéines et des graisses. Les légumes comme les pommes de terre contiennent beaucoup de glucides.

Lorsque vous digérez un peu de nourriture, elle est décomposée en ses principaux composants … les glucides, les protéines et les graisses. Ces composants sont ensuite décomposés davantage dans votre système digestif et libérés dans votre circulation sanguine qui les délivre autour de votre corps.

Votre énergie vient du glucose. Le glucose n’est qu’un simple sucre. Mais c’est la principale source d’énergie de votre corps.

La plupart du glucose provient de la digestion du sucre et de l’amidon dans les glucides que vous obtenez des aliments tels que le riz, les pâtes, les céréales, le pain, les pommes de terre, les fruits et certains légumes. Le glucose produit par la digestion dans votre estomac est absorbé dans votre circulation sanguine qui le délivre aux cellules de votre corps.

Le glucose est le carburant de vos cellules … il stimule vos mouvements, vos pensées et à peu près tout ce que vous faites.

Afin d’alimenter vos cellules, le glucose doit y pénétrer. Il ne peut le faire qu’avec l’aide de l’insuline.

L’insuline est une hormone (un type de produit chimique). EIle est produite par votre pancréas. Le pancréas libère de l’insuline dans votre circulation sanguine où il se déplace autour de votre corps et rencontre du glucose lors du même voyage. Le but de l’insuline est de permettre au glucose de pénétrer dans vos cellules.

Pour ce faire, l’insuline se fixe à un récepteur à la surface de la cellule. Cela provoque la membrane cellulaire pour permettre au glucose d’entrer dans la cellule. La cellule peut alors utiliser le glucose comme carburant.

Ce système glucose-insuline doit fonctionner correctement si vous voulez être en bonne santé.

Si l’insuline ne fait pas son travail d ‘«ouverture de la porte de la cellule» pour le glucose, le glucose ne pourra pas entrer dans la cellule … et la cellule sera à court de carburant.

Le diabète est une condition dans laquelle le système glucose-insuline ne fonctionne pas correctement.

Il existe deux principaux types de diabète: (a) de type 1 et (b) de type 2. Plus de 90% des diabétiques souffrent de diabète de type 2.

Comment empêcher l'aggravation du prédiabète Dans le diabète de type 1, le pancréas ne produit pas d’insuline ou, au mieux, très peu. Le type 1 ne peut pas être guéri. La seule façon pour ces diabétiques de survivre est de prendre régulièrement des injections d’insuline.

Dans le diabète de type 2, le pancréas produit de l’insuline qui est libérée dans la circulation sanguine. Mais lorsque l’insuline arrive dans une cellule, elle a du mal à se fixer à un récepteur. Il ne peut donc pas induire l’ouverture de la membrane cellulaire et permettre au glucose de pénétrer dans la cellule.

La résistance à l’insuline est la condition dans laquelle l’insuline est incapable de se fixer aux récepteurs cellulaires.

Imaginez une clé essayant de se glisser dans une serrure dans une porte. Si la serrure est coincée … disons, avec un peu de chewing-gum … la clé ne peut pas entrer. Il n’y a rien de mal avec la clé et rien de mal avec la serrure. Mais avant que la clé puisse entrer, la serrure doit être nettoyée.

L’une des principales raisons de la résistance à l’insuline est d’avoir des «portes» cellulaires qui sont remplies de graisse. La seule façon de les «décoller» est d’éliminer autant que possible toutes les graisses de votre alimentation pendant quatre à six semaines (au moins) jusqu’à ce que les récepteurs cellulaires soient exempts de graisse.

Alors, que devez-vous faire pour empêcher le diabète de type 2 de passer du pré-diabète à la maladie chronique à part entière … avec ses risques élevés de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux, de cécité, de transplantations rénales, d’amputations des jambes et d’autres conditions épouvantables?

Changez votre style de vie en utilisant:

  • Exercice et
  • Régime

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Voici 12 choses que vous pouvez faire:

 

[1] Évitez les comportements sédentaires

 

Un mode de vie sédentaire est celui dans lequel vous vous asseyez la plupart de la journée et entreprenez peu d’activité physique. Le lien entre le comportement sédentaire et le risque de diabète est bien établi.

Une analyse des résultats de 47 études a révélé que les personnes qui ont passé la majeure partie de la journée à adopter un comportement sédentaire (par exemple, les employés de bureau) ont un risque de 91% de développer un diabète.

Si vous travaillez dans un bureau, vous pouvez modifier vos habitudes sédentaires de plusieurs manières:

  • Comment chasser la grande déprime du « Blue Monday » au bureau ?Levez-vous de votre bureau et promenez-vous quelques minutes toutes les heures.
  • Restez debout au lieu de vous asseoir lorsque vous parlez au téléphone.
  • Prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur.
  • Garez-vous loin du supermarché, vous devez donc marcher une bonne distance pour entrer.
  • Partez pour de longues promenades le soir (facile si vous avez un chien).

 

La meilleure façon d’inverser les tendances sédentaires est de vous engager dans des actions spécifiques que vous pouvez faire tous les jours.

 

[2] Faites beaucoup d’exercice

 

La recherche indique que l’exercice physique augmente la sensibilité à l’insuline des cellules … lorsque vous vous entraînez, moins d’insuline est nécessaire pour permettre à votre glycémie d’entrer dans vos cellules.

De nombreux types d’activité physique réduisent la glycémie chez les adultes pré-diabétiques obèses ou en surpoids … y compris l’exercice aérobie, l’entraînement en force et l’entraînement par intervalles à haute intensité.

Une étude de pré-diabétiques a indiqué que l’exercice à haute intensité augmentait la sensibilité à l’insuline de 85% … tandis que l’exercice modérément intense l’augmentait de plus de 50%. Mais cet effet ne s’est produit que les jours où ils ont réellement fonctionné.

Une autre étude a révélé que pour améliorer la réponse à l’insuline chez les pré-diabétiques, ils devaient brûler au moins 2000 calories par semaine pendant l’exercice … mais ce n’est pas trop difficile à faire si vous y pensez.

L’astuce consiste à trouver une activité physique que vous aimez et que vous pouvez entreprendre régulièrement, puis à vous y tenir à long terme.

 

[3] Arrêtez de fumer

 

Outre les cancers du poumon, du sein, de la prostate, du côlon, de l’œsophage et du tube digestif, ainsi que l’emphysème et les maladies cardiaques, la recherche indique qu’il existe des liens étroits entre le tabagisme (et l’exposition à la fumée secondaire) et le diabète de type 2.

Comment empêcher l'aggravation du prédiabète Le tabagisme augmente le risque de diabète de 44% chez les fumeurs moyens et de 61% chez les gros fumeurs (plus de 20 cigarettes par jour), par rapport aux non-fumeurs selon une méta-analyse de plusieurs études qui ont couvert ensemble plus d’un million de fumeurs.

Mais arrêter de fumer réduit ce risque au fil du temps, pas immédiatement.

Une étude sur des fumeurs d’âge moyen indique que cinq ans après avoir cessé de fumer, leur risque de développer un diabète a été réduit de 13% et, après 20 ans, c’était la même chose que les personnes qui n’avaient jamais fumé.

 

[4] Perdre du poids

 

La majorité des personnes qui développent un diabète de type 2 sont en surpoids ou obèses. De plus, les personnes atteintes de pré-diabète ont tendance à avoir de la graisse viscérale … c’est-à-dire qu’elles portent leur excès de poids autour de leurs organes moyens et abdominaux tels que le foie.

Des études ont montré qu’un excès de graisse viscérale favorise la résistance à l’insuline, augmentant considérablement le risque de diabète. Ce risque peut être réduit en perdant du poids, surtout vers le milieu.

Une étude portant sur plus de 1 000 personnes a révélé que pour chaque kilogramme (2,2 lb) perdu, leur risque de diabète était réduit de 16%. Cette étude a également révélé que la réduction maximale du risque était de 96%, soit une perte de 6 kilogrammes (13,2 livres).

Il existe de nombreuses façons saines de perdre du poids … faire de l’exercice … suivre un régime.

Vous avez le choix entre de nombreuses options alimentaires: méditerranéenne, paléo, pauvre en glucides, végétarienne.

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

 [5] Réduisez la graisse dans votre alimentation

 

Comme vous le savez déjà, la principale cause du diabète de type 2 est la graisse qui gomme les récepteurs de vos cellules musculaires, de sorte que l’insuline ne peut pas ouvrir les membranes cellulaires pour permettre au glucose d’entrer. Le « remède » consiste à débloquer les récepteurs.

Comme vous êtes pré-diabétique, il est probable que la graisse commence déjà à gommer les récepteurs. Vous pouvez débloquer les récepteurs en minimisant la graisse que vous ingérez dans votre alimentation.

 

Pour minimiser la graisse que vous mangez:

 

  • Comment empêcher l'aggravation du prédiabète assurez-vous que moins de 10% de l’énergie contenue dans les aliments que vous mangez provient de la graisse (lisez les étiquettes),

 

  • réduisez au maximum votre consommation de viande, d’œufs et de produits laitiers et privilégiez les aliments à base de plantes (fruits et légumes).

 

C’est si simple.

 

[6] Réduisez les glucides raffinés que vous mangez

 

Les glucides raffinés sont des sucres raffinés et des produits céréaliers qui ont été moulus. Le processus élimine les fibres alimentaires, les vitamines et les minéraux des grains.

Des exemples de glucides raffinés comprennent le sucre blanc, le sucre granulé, le sirop de maïs à haute teneur en fructose, etc., ainsi que la farine blanche, le riz blanc, les pâtes blanches, etc. Ils sont digérés plus rapidement que les glucides non raffinés.

De nombreuses études ont montré un lien entre la consommation fréquente de sucre ou d’autres glucides raffinés et le risque de diabète.

Par exemple, une analyse qui a examiné un total de 37 études a révélé que les personnes dont l’apport en glucides raffinés est le plus élevé sont 40% plus susceptibles de développer un diabète que celles dont l’apport est le plus faible.

En effet, les sucres simples et les glucides raffinés sont digérés très rapidement et absorbés rapidement dans la circulation sanguine. Cela se traduit par une augmentation du niveau de glucose dans votre sang.

Mais, comme vous êtes pré-diabétique, les cellules de votre corps résistent à l’action de l’insuline. En conséquence, la pointe de glucose stimule votre pancréas à produire plus d’insuline.

Au fil du temps, cela conduit à des taux de glucose et d’insuline sanguins de plus en plus élevés dans votre sang jusqu’à ce que vous développiez un diabète à part entière.

Pour éviter cela, vous devez cesser de mettre du sucre dans votre thé et votre café et cesser de boire des sodas et autres boissons sucrées.

Vous devez également commencer à manger des aliments naturels tels que les grains entiers, les légumineuses, les fruits et les légumes non cuits, qui sont tous les principales sources de glucides non raffinés.

 

[7] Adoptez un régime riche en fibres

 

Les fibres alimentaires sont la partie non digestible des aliments végétaux. Il existe deux types de fibres et manger beaucoup des deux types est crucial pour éviter que le pré-diabète ne se transforme en une variété à part entière.

Comment empêcher l'aggravation du prédiabète Les fibres solubles sont des fibres qui se dissolvent dans l’eau pour former un matériau visqueux semblable à un gel qui ralentit la vitesse à laquelle les aliments sont absorbés, ce qui réduit la probabilité de pointes soudaines de la glycémie.

Les fibres insolubles ne peuvent pas se dissoudre dans l’eau mais absorbent l’eau, ce qui rend vos selles plus volumineuses et facilite leur passage. Il est également lié à des réductions de la glycémie, mais son fonctionnement n’est pas clair.

Les principales sources de fibres solubles sont … les légumineuses (haricots, pois, etc.) … les céréales (avoine, seigle et orge) … les légumes comme le brocoli, la carotte et les artichauts … les légumes-racines comme les patates douces et les oignons … et l’intérieur de certains fruits comme les pruneaux, les prunes, les baies, les bananes, les pommes et les poires.

Les fibres insolubles se trouvent principalement dans … les grains entiers … le blé et le son de maïs … les noix et les graines … les peaux de pommes de terre … les graines de lin … les fruits comme les avocats et les bananes … certaines peaux comme sur les tomates … et les légumes comme les haricots verts, le chou-fleur, les courgettes (courgettes) et le céleri.

Certaines plantes contiennent des quantités importantes de fibres solubles et insolubles. Mangez beaucoup de légumes et de fruits et vous obtiendrez suffisamment de fibres pour éviter que votre pré diabète ne se transforme en diabète.

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

[8] Minimisez votre consommation d’aliments transformés

 

Les aliments transformés, comme le bacon, la saucisse, le pâté, le salami, les céréales pour petit-déjeuner, le fromage, les légumes en conserve, le pain, les collations salées (chips, rouleaux de saucisse, tartes et pâtisseries), les gâteaux et les biscuits, les repas au micro-ondes, etc., sont pleins d’huiles , matières grasses ajoutées, sucre ajouté, grains raffinés et toutes sortes d’additifs.

Les aliments transformés sont liés à toutes sortes de problèmes de santé, y compris le diabète. Une étude a révélé que les régimes alimentaires de mauvaise qualité riches en aliments transformés augmentent le risque de diabète de 30%.

Donc, pour éviter que votre diabète ne se transforme en diabète chronique, vous devez réduire les aliments transformés. Mangez plutôt des légumes, des fruits, des noix et d’autres aliments végétaux.

 

[9] Restreindre la taille des portions

 

Une fois que la nourriture atteint votre estomac, tout commence à être digéré en même temps.

Ainsi, sans surprise, il a été démontré que manger trop en une seule séance entraîne une augmentation de la glycémie et des taux d’insuline chez les personnes pré-diabétiques.

Une étude de deux ans sur des hommes pré-diabétiques a révélé que ceux qui réduisaient la quantité de nourriture qu’ils mangeaient en un seul repas avaient un risque de développer le diabète de 46% inférieur à ceux qui continuaient à manger de grandes quantités.

Une autre étude sur des personnes atteintes de pré-diabète a conclu que ceux qui pratiquaient le contrôle des portions avaient abaissé leur glycémie et leur taux d’insuline de manière significative après 12 semaines.

Donc, pour prévenir l’apparition du diabète, vous devez pratiquer le contrôle des portions.

 

[10] Buvez beaucoup d’eau, de café et de thé

 

L’eau … beaucoup … devrait être votre boisson principale.

Rester avec de l’eau la plupart du temps signifie que vous éviterez les boissons riches en sucre, en conservateurs et autres ingrédients douteux.

Une grande étude observationnelle de 2800 personnes a révélé que ceux qui consommaient plus de deux portions de boissons sucrées par jour avaient un risque accru de 99% de développer une LADA et un risque 20% plus élevé de développer un diabète de type 2.

Le LADA, diabète auto-immun latent des adultes, est une forme de diabète de type 1 qui survient chez les personnes de plus de 18 ans.

Certaines études ont montré qu’une augmentation de la consommation d’eau (par opposition à l’augmentation de la quantité de sodas ou de jus de fruits que vous consommez) entraîne un meilleur contrôle de la glycémie et une réponse à l’insuline.

Une étude de 24 semaines, par exemple, a montré que les adultes en surpoids qui remplaçaient des sodas de régime par de l’eau dans le cadre d’un programme de perte de poids ont connu une diminution de la résistance à l’insuline et des niveaux plus bas de glucose sanguin et d’insuline après le jeûne.

Buvez donc beaucoup d’eau, au moins 2 à 4 litres, par jour pour arrêter le développement du diabète.

Assurez-vous d’éviter les sodas remplis de sucre et les boissons énergisantes. Au lieu de cela, lorsque vous avez besoin d’une prise en charge ou d’un booster d’énergie, optez pour le café ou le thé.

Le café et le thé contiennent des polyphénols, des antioxydants qui peuvent protéger contre le diabète. Le thé vert contient également du gallate d’épigallocatéchine (EGCG), un antioxydant unique dont il a été démontré qu’il réduit la libération de sucre dans le sang par le foie et augmente la sensibilité à l’insuline.

Plusieurs études ont montré que la consommation quotidienne de café réduit le risque de diabète de type 2 de 8 à 54%. La plus grande réduction du risque est observée chez ceux qui boivent le plus.

Une analyse de plusieurs études, qui comprenait du thé ainsi que du café, a trouvé des résultats similaires. Cette revue a également montré que le risque de développer un diabète était le plus réduit chez les femmes (de toutes tailles) et les hommes en surpoids.

Il y a donc beaucoup d’eau, de thé et de café pour les pré-diabétiques qui souhaitent éviter de développer un diabète.

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

[11] Prenez un supplément nutritionnel quotidien

 

Le terme supplément nutritionnel couvre les micro-nutriments tels que les vitamines, les minéraux alimentaires et les acides gras.

Les vitamines sont vitales pour la santé. Toutes les vitamines appartiennent à l’un des deux principaux groupes … hydrosolubles ou liposolubles.

Comment empêcher l'aggravation du prédiabète Hydrosolubles … sont toutes les vitamines B plus la vitamine C. Ces vitamines ne sont pas stockées dans votre corps et vous vous débarrassez des quantités excessives dans votre urine. Ainsi, ils ne peuvent pas atteindre des niveaux toxiques dans votre corps.

Liposolubles … sont les vitamines A, D, E et K. Pour absorber ces vitamines, vous avez besoin d’un peu de graisse dans votre alimentation. Tout excès est stocké dans votre graisse corporelle afin qu’ils puissent théoriquement s’accumuler jusqu’à des niveaux toxiques. Mais c’est extrêmement rare.

Les minéraux sont divisés en deux groupes: les principaux minéraux et oligo-éléments.

Les principaux minéraux sont les minéraux dont vous avez besoin en quantités de 100 milligrammes (mg) ou plus chaque jour. Ces minéraux sont le calcium, le phosphore, le magnésium, le soufre, le potassium, le sodium et le chlorure.

Des oligo-éléments sont nécessaires en quantités inférieures à 100 mg par jour. Les oligo-éléments comprennent le fer, l’iode, le zinc, le fluorure, le sélénium, le cuivre, le chrome, le manganèse et le molybdène.

Les minéraux sont utilisés dans une variété de processus. Par exemple, votre corps utilise du calcium pour fabriquer des os et des dents et du fer pour fabriquer l’hémoglobine dans vos globules rouges.

Bien que les fonctions de toutes les vitamines et minéraux alimentaires ne soient pas encore pleinement comprises par les scientifiques, et même si les résultats des tests cliniques se contredisent souvent, un complément alimentaire quotidien devrait aider à prévenir le développement de votre prédiabète en diabète.

Voici ce que vous devez prendre au quotidien:

  • Multivitamines pour s’assurer que tous vos besoins nutritionnels sont couverts
  • Vitamine B12 (4mcg) dans un comprimé séparé pour la santé de votre système nerveux car votre prédiabète est susceptible d’affecter déjà vos nerfs
  • Calcium (400 mg) plus vitamine D (2,5 mcg) ensemble dans un comprimé séparé pour assurer la santé de vos os
  • Capsule d’huile de foie de morue à haute teneur en vitamines D et E, dans une capsule séparée pour vous assurer d’ingérer des quantités adéquates d’acides gras essentiels oméga 3 et oméga 6

 

L’accent est mis sur la vitamine D car cette vitamine est importante pour un bon contrôle de votre glycémie.

 

Diverses études montrent que les personnes qui ont trop peu de vitamine D dans leur circulation sanguine sont plus à risque de développer tout type de diabète. Une étude a révélé que les personnes ayant les niveaux les plus élevés de vitamine D dans le sang étaient 43% moins susceptibles de développer un diabète que les personnes ayant les niveaux les plus bas.

La plupart des organismes de santé recommandent de maintenir un taux sanguin de vitamine D d’au moins 75 nmoles / l (30 ng / ml).

Des études contrôlées ont montré que lorsque les personnes déficientes en vitamine D prennent des suppléments, leur glycémie se normalise et leur risque de développer un diabète est considérablement réduit.

 

[12] Ajoutez des herbes naturelles à votre alimentation

 

L’Internet est plein d’affirmations, pour la plupart fallacieuses, selon lesquelles certaines herbes peuvent empêcher votre pré-diabète de se transformer en une version à part entière de la maladie.

Voici quelques-unes des allégations les plus crédibles:

La cannelle … est une épice très aromatique au goût très distinctif. EIle est utilisé en médecine traditionnelle pour traiter une variété de conditions médicales, apparemment avec un certain succès.

Des rapports sur Internet suggèrent que la cannelle peut réduire le taux de glucose à jeun jusqu’à 30%, alors j’ai commencé à saupoudrer une grande cuillère à café sur ma bouillie (gruau) le matin. En quelques jours, mon taux moyen de glucose au réveil avait chuté de près de 0,5 mmol / l (9 mg / l) ou environ 8%, un peu moins de 30% … une réduction significative néanmoins.

Il me semble donc que cette épice, sous forme de poudre moulue que vous pouvez acheter dans votre supermarché local, peut vous aider à améliorer votre glycémie et ainsi empêcher que votre prédiabète ne se transforme en diabète.

Le melon amer … alias courge amère ou karela (en Inde), est un légume-fruit unique qui peut être utilisé comme aliment ou médicament. Il est souvent recommandé pour le contrôle du diabète.

Un certain nombre d’études cliniques ont montré que le melon amer est efficace pour améliorer la glycémie, augmenter la sécrétion d’insuline et diminuer la résistance à l’insuline.

En janvier 2011, par exemple, les résultats d’un essai clinique de quatre semaines ont été publiés dans le Journal of Ethnopharmacology , qui a montré qu’une dose quotidienne de 2000 mg de melon amer réduisait significativement la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 2. Cependant, l’effet hypoglycémique était inférieur à celui d’une dose de 1000 mg par jour de metformine, un médicament populaire contre le diabète.

Bien qu’il puisse aider à prévenir l’aggravation de votre prédiabète, le melon amer doit être traité avec soin car il a été associé à des fausses couches et à des avortements provoqués chez les animaux … il doit être évité si vous êtes enceinte ou si vous voulez tomber enceinte.

La curcumine … est un composant du curcuma, l’un des principaux ingrédients des currys. Il possède de fortes propriétés anti-inflammatoires et est utilisé en médecine ayurvédique depuis des siècles.

La recherche montre que la curcumine peut aider à réduire les marqueurs inflammatoires chez les personnes atteintes de pré-diabète.

Dans une étude contrôlée de 9 mois sur 240 adultes pré-diabétiques, aucun de ceux qui ont pris 750 mg de curcumine par jour n’a développé de diabète, mais plus de 16% du groupe témoin l’ont fait. L’étude a également noté que la sensibilité à l’insuline chez ceux qui prenaient de la curcumine augmentait, tout comme le fonctionnement de leurs cellules productrices d’insuline dans le pancréas.

Ainsi, les avantages de la curcumine dans la diminution de la résistance à l’insuline et la réduction du risque que les pré-diabétiques développent un diabète à part entière semblent être bien prouvés.

La berbérine … est un alcaloïde extrait de diverses plantes utilisées en médecine traditionnelle chinoise. Il est prouvé qu’il a des effets anti-inflammatoires et anti-diabétiques. Il agit en réduisant la production de glucose dans le foie et en augmentant la sensibilité à l’insuline.

Une fusion de 14 études de recherche humaine et animale a montré que 1500 mg de berbérine, pris en trois doses de 500 mg chacun, sont tout aussi efficaces que la prise de 1500 mg de metformine ou de 4 mg de glibenclamide, deux produits pharmaceutiques populaires pour le traitement du diabète de type 2. La berbérine est l’un des rares suppléments qui se sont révélés aussi efficaces que les médicaments conventionnels contre le diabète.

Cependant, la berbérine peut interagir avec d’autres médicaments et il faut être prudent … demandez à votre médecin avant d’essayer de l’utiliser pour éviter que votre prédiabète ne s’aggrave.

Mise en garde (1) : De fausses affirmations selon lesquelles certains suppléments peuvent guérir ou prévenir les maladies abondent sur Internet. Cependant, il existe quelques sites fiables qui contiennent des informations testées par la recherche. Ceux-ci sont principalement liés à des universités, des écoles de médecine et des hôpitaux universitaires réputés.

Avertissement (2) : Certaines herbes et suppléments peuvent interagir avec vos médicaments contre le diabète (y compris l’insuline) et provoquer une glycémie excessivement basse. Vérifiez donc avec votre médecin avant de les utiliser.

 

Conclusion

 

Le pré-diabète peut évoluer très rapidement en diabète à part entière si vous n’y faites rien. Et les conséquences médicales du diabète sont en effet très graves.

Alors, prenez votre prédiabète au sérieux et traitez-le comme indiqué ci-dessus … cela vous permettra de vivre une vie agréable et fructueuse.

 

Paul D Kennedy est un diabétique de type 2. Il a utilisé ses compétences en tant que consultant et chercheur international pour trouver un moyen de vaincre son diabète en utilisant un régime seul et, il y a environ huit ans, il a cessé de prendre des médicaments pour contrôler sa glycémie. Vous pouvez en savoir plus sur beating-diabetes.com ou en contactant Paul à paul@beating-diabetes.com . Son livre Beating Diabetes est disponible sous forme de livre électronique Kindle ou de livre imprimé d’ Amazon . L’édition imprimée est également disponible dans la librairie en ligne Create Space .

 

Par Paul D Kennedy   

 

Remèdes naturels de santé

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!
Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.