Les plantes de la pharmacopée chinoise

Les plantes de la pharmacopée chinoise.

 

La pharmacopée chinoise est l’une des 5 branches de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC), avec l’acupuncture, la diététique chinoise, les exercices énergétiques Qi-Gong et Tai-chi et le massage Tui Na. On y trouve des milliers de plantes, arbres, fleurs et substances végétales dont les bienfaits sur la santé ont été prouvés depuis des millénaires et sont encore confirmés aujourd’hui par des études scientifiques. Voici un aperçu des plantes les plus populaires de la pharmacopée chinoise.

 

Les champignons médicinaux chinois

 

La mycothérapie (soin par les champignons) est une branche à part entière de la pharmacopée chinoise. On commence d’ailleurs à trouver des champignons médicinaux chinois en Europe, notamment :

 

  • Le shiitake (aussi appelé champignon noir) : riche en antioxydants et lentinane, ce champignon est anticancéreux et permet de limiter les effets de la chimiothérapie. En plus de cela, il est efficace pour lutter contre l’hypertension, l’hypercholestérolémie, ou encore les maladies respiratoires (grippe, bronchite…).

 

  • Le maitake : notamment consommé par les moines-guerriers chinois au 15ème siècle, ce champignon est adaptogène, ce qui signifie qu’il permet à l’organisme de s’adapter durant des périodes de stress ou de fatigue intense. De plus, consommé régulièrement, il permet de stimuler le système immunitaire et possède une action antivirale (notamment contre la grippe).

 

  • Le cordyceps : ce champignon est utilisé pour son effet global sur la santé de notre organisme. Il a une action positive sur le foie, les reins, le cœur ou encore le système immunitaire, grâce à une forte teneur en nutriments (vitamines, fer, magnésium, calcium…). Il est notamment conseillé aux personnes âgées pour retrouver vitalité et booster le système immunitaire.

 

  • Le reishi, surnommé « champignon miraculeux » ou « herbe porte-bonheur », est efficace à plusieurs niveaux (problèmes de foie, cholestérol, bronchites, etc.). Il est également réputé pour son efficacité contre le cancer du sein ou de la prostate puisqu’il va contribuer à inhiber les tumeurs.

 

Le ginseng

 

Les plantes de la pharmacopée chinoiseLe ginseng est certainement l’une des plantes médicinales chinoises les plus connues en Europe. Utilisée depuis plus de 4000 ans en Asie, cette racine  était notamment réputée pour son action sur les 5 organes essentiels : le cœur, les poumons, la rate, le foie et les reins. Aujourd’hui, c’est en Corée du Sud que l’on trouve le ginseng de meilleure qualité, le ginseng rouge.

 

Le ginseng est prisé pour son effet de stimulant, à la fois physique et intellectuel. Il permet également de renforcer le système immunitaire grâce à la production de globules blancs.

 

L’astragale

 

L’astragale est une plante vivace de la famille des fabacées (comme les petits pois, haricots et fèves), et originaire de Mongolie et du nord de la Chine. C’est sa racine (Huang Qi en chinois) que l’on utilise en médecine chinoise, séchée et conditionnée sous forme de poudre ou de gélule.

 

L’astragale possède un large spectre de bienfaits sur notre organisme : efficace comme tonique contre la fatigue, c’est également un antiviral qui permet de prévenir les infections et les allergies. Riche en flavonoïdes et minéraux, c’est un excellent immunostimulant. Pour les personnes en chimiothérapie, il aidera également à réduire les effets négatifs.

 

Le gingembre

 

Les plantes de la pharmacopée chinoiseLe gingembre est une racine autant utilisée en cuisine qu’en médecine, que l’on trouve partout dans le monde (Chine et Inde, mais aussi Australie, Hawaii, Pérou, Vénezuela…). Depuis 5000 ans, on l’utilise en médecine traditionnelle chinoise et en médecine ayurvédique, frais, en poudre ou encore, plus récemment, sous forme de gélules, pour ses propriétés énergisantes et anti-inflammatoires. Le gingembre contient en effet beaucoup de vitamines (notamment B et C), d’antioxydants, et d’acides aminés.

 

Le thé vert coréen

 

Le thé vert coréen (Nokcha) provient de la pointe sud de la Corée, notamment l’île de Jeju, et il est plutôt rare, ce qui explique qu’il soit encore peu connu en Europe. Et pourtant, il joue un rôle central dans la religion bouddhiste, et ce depuis le 7ème siècle avant notre ère.

 

Ce thé vert utilisé en cuisine ou en boisson contient notamment de la catéchine, un composant qui aide à prévenir les intoxications alimentaires ; mais aussi des tanins ; de la théine (qui permet de stimuler l’organisme) ; et de la vitamine C. Il est également anti-inflammatoire, protecteur cardiovasculaire et anticancéreux. On l’utilise aussi comme masque sur la peau pour ralentir le vieillissement de la peau !

 

La curcumine

 

Les plantes de la pharmacopée chinoiseSi le curcuma a connu un regain de popularité ces dernières années en Europe, il est utilisé depuis plus de 4000 ans en Asie et en Inde, dans la cuisine, le textile, ou comme plante médicinale. Composé à 80% de curcumine, le curcuma est efficace contre les troubles digestifs et réputé pour soulager les douleurs inflammatoires de type arthrite. Il est aussi protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Le curcuma est d’ailleurs le secret de longévité des habitants de l’île d’Okinawa au Japon !

 

Bon à savoir : la biodisponibilité de la curcumine est relativement faible. On conseille de l’associer avec la pipérine, le principe actif du poivre noir, ce qui permet d’améliorer votre capacité d’absorption de la curcumine.

 

L’ail noir

 

L’ail noir est le nom que l’on donne à l’ail blanc fermenté. Surnommé « herbe aux 9 vertus » en Chine, ce condiment fut créé au Japon. Depuis, il a largement été adopté à l’échelle mondiale, notamment en Asie et en Amérique.

 

Par rapport à l’ail blanc, déjà connu pour ses multiples bienfaits, l’ail noir a des propriétés antioxydantes encore plus élevées. Il est donc bénéfique pour votre système immunitaire et pour lutter contre les radicaux libres, responsables entre autre du vieillissement des cellules. Consommé régulièrement, il est également réputé pour réduire le taux de cholestérol de de triglycérides dans le sang, de même que le taux de sucre sanguin. Enfin, les athlètes l’apprécient pour ses propriétés énergisantes.

 

Le Ginkgo biloba

 

Le Ginkgo biloba, aussi appelé « l’arbre aux mille écus », est l’un des plus anciens de la planète, utilisé en médecine traditionnelle chinoise depuis des millénaires. En Inde, le Ginkgo biloba était le composant principal d’un élixir de jouvence naturel, et on extrait encore aujourd’hui une essence de ses feuilles, sensée lutter contre les effets du vieillissement.

 

Aujourd’hui, il est particulièrement reconnu pour soulager les troubles digestifs, et notamment la diarrhée, mais aussi pour améliorer la circulation du sang. En infusion, il peut traiter une grande variété de maux, des problèmes auditifs aux problèmes d’yeux. Il permet également, selon certaines études, de stimuler la mémoire et de lutter contre les effets de la maladie d’Alzheimer, notamment parce qu’il facilite la circulation du sang jusqu’au cerveau. Fluidifiant, il va d’ailleurs améliorer la circulation sanguine globale en tonifiant les vaisseaux sanguins et en dilatant les veines.

 

Le trèfle rouge

 

Le trèfle rouge est notamment connu pour soulager les effets de la ménopause grâce aux isoflavones qu’elle contient (des phytoestrogènes) : bouffées de chaleur, sautes d’humeur, anxiété, dépression… Mais ce n’est pas tout : le trèfle rouge est également connu pour son action cardio protectrice et son effet préventif contre l’ostéoporose.

 

Le Chardon-Marie

 

Les plantes de la pharmacopée chinoiseLe Chardon-Marie est une plante détoxifiante, reconnue notamment pour son action bénéfique sur le foie. En libérant le foie de ses toxines, elle permet de maintenir le foie en bonne santé mais aussi de soigner les maladies du foie comme l’hépatite, la cirrhose… Elle permet également de prévenir les effets indésirables de certains médicaments mais aussi de la consommation d’alcool, qui provoquent des dommages sur le foie. On la consomme sous forme de gélules, en cure d’un mois (deux gélules par jour) suivie d’une gélule par jour pour le maintien des effets positifs.

 

Le Ho Shou Wu

 

Le Ho Shou Wu ou renouée à fleurs multiples, est, comme le Ginkgo biloba, réputé pour son action anti-âge (lutte contre la fatigue, baisse de libido, perte de cheveux…). Son  nom, qui signifie « le général Ho a des cheveux noirs », lui vient d’une légende chinoise disant que le général Ho, emprisonné, ne s’était nourri que de racines de Ho Shou Wu. Un an après, ses cheveux blancs étaient redevenus noirs et le général avait rajeuni…

 

On consomme la racine de Ho Shou Wu en poudre, dans des préparations culinaires ou des jus, en cure de 3 à 4 mois.

 

Le Dong Quai

 

Le Dong Quai ou angélique chinoise, surnommé « le ginseng féminin », est utilisé depuis l’Antiquité  dans le traitement des troubles gynécologiques, comme les douleurs de règles, le syndrome prémenstruel, les effets de la ménopause, etc.  Elle peut également diminuer les douleurs dues aux contractions lors de l’accouchement.

 

Comme la racine de Ho Shou Wu, on consomme l’angélique chinoise sous forme de poudre, dans des préparations culinaires.

 

L’armoise annuelle

 

L’armoise annuelle (Artemisa Annua) est une plante herbacée originaire de Chine, que l’on sèche puis réduit en poudre pour fabriquer des compléments alimentaires. Comme le Dong Quai, cette plante est efficace pour soulager les douleurs de règles et régulariser les cycles menstruels, mais aussi faciliter l’accouchement. Elle contient également une substance active (l’artémisine) qui est efficace dans le traitement du paludisme. Enfin, on l’utilise pour traiter les troubles digestifs (flatulences, diarrhée, maux de digestion, coliques, etc.).

 

La berbérine

 

La berbérine est une substance produite par certains végétaux et principalement reconnue pour sa capacité à réguler le taux de sucre dans le sang. On la conseille donc dans le traitement du diabète de type 2. Mais ce n’est pas tout : elle agit à un niveau global, en équilibrant notre métabolisme et donc en protégeant contre les maladies cardiovasculaires.

 

Source : https://www.panax-ginseng.fr/

 

Remèdes naturels de santé

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.