Régime paléo végétarien : possible ou non ?

Régime paléo végétarien : possible ou non ?

 

Végétarien vous êtes tenté par le régime paléo ? Pourtant vous doutez… comment ne pas avoir de carences sans le gros morceau de steak ?

 

Souvent associée à la viande, l’alimentation paléo freine de nombreux végétariens en quête d’un mode de vie sain. Vous vous demandez si un régime paléo végétarien est possible.

 

Mais vous n’êtes pas prêts à abandonner cette idée, les aliments chimiques bourrés de sucre et de sel vous écœurent. Et, vous ne dîtes pas non à une meilleure forme et une santé de fer.

 

Amis végétariens, ne vous inquiétez pas, paléo et végétarisme ne sont pas si incompatibles que ça.

 

Qu’est-ce que  le régime paléo ?

 

Commençons par définir purement et simplement le régime paléo ou plus exactement paléolithique.

 

Régime paléo végétarien : possible ou non ?Pourquoi  paléolithique ? C’est la toute première période de la préhistoire où l’humain était chasseur-cueilleur. Chasse de la gazelle à l’harpon, cueillette de fruits sauvages voire même de vers, rythmaient alors la vie de nos ancêtres !

 

Nostalgiques, les humains modernes non ? En réalité, même si on aurait aimé voyagé dans le temps, le but n’est pas de calquer le mode de vie paléo. Mais bien de s’en inspirer. C’est exactement le cas pour le régime paléo végétarien.

 

Au menu viandes, fruits et légumes, oléagineux. Que des produits non transformés et naturels ! Produits laitiers, céréales et légumineuses sont exclus.

 

Aliments interdits et autorisés

 

Voici une liste de ce que vous ne pouvez pas manger :

 

  • Pas de produits laitiers
  • Pas d’aliments industriels : adieu pizza, boissons, gâteaux…
  • Pas de sucres
  • Sel à limiter.
  • Pas de céréales : fini pâtes, farine, pain…
  • Pas de légumineuses

 

Et des aliments que vous pouvez consommer :

 

  • Fruits et légumes
  • Graines et fruits à coque
  • Viandes maigres de préférence
  • Poissons et fruits de mer
  • Oeufs
  • Huiles d’olive, de noix ou de colza
  • Sucres naturels avec modération : sucre de coco, miel …
  • Farines de coco, amande…
  • Fines herbes.

 

Pourquoi l’alimentation paléo ?

 

Savez-vous que l’homme sapiens aurait pu battre Usan Bolt à la course ? D’ailleurs, l’observation des peuples chasseurs-cueilleurs modernes montre une meilleure santé de ces populations : beaucoup moins de cancers, hypertension ou maladies cardiaques.

 

Voilà pourquoi le régime paléo végétarien compte de plus en plus d’adeptes.

 

De nombreuses études scientifiques prouvent des effets très positives sur la santé :

 

  • Protection du système cardio-vasculaire
  • Réduction de la tension artérielle
  • Réduction du taux de cholestérol, triglycéride et glucose
  • Perte de poids
  • Soulage des symptômes (fatigue, douleurs articulaires, allergies, digestion…).

 

Mais c’est également une philosophie de vie. Soucieux de leur bien-être, les paléo luttent également contre l’industrie de masse, la destruction de l’environnement et la souffrance animale.

 

Le régime paléo végétarien possible mais attention aux carences

 

Végétarisme ne veut pas forcément dire alimentation équilibrée… et pour cause ! Boissons sucrées, chips, pâtisseries, bon gros burger au steak végétal et cheddar coulant ne sont pas exclus de ce régime alimentaire.

 

Régime paléo végétarien : possible ou non ?Niveau santé c’est pas top, et la consommation de masse… on ferme les yeux quoi. Oui c’est exagéré (mais ça existe hein). En fait, de nombreux végétariens mangent sainement et souhaitent un mode de vie davantage en accord avec leurs valeurs.

 

Opter pour un régime paléo végétarien peut donc aider à mieux manger pour faire le plein d’énergie, tout en préservant l’environnement.

 

Régime paléo végétarien quels aliments autorisés ?

 

Alors, que peut-on manger quand on est paléo végé ? Vous prenez la liste des aliments autorisés plus haut et enlevez viandes et poissons. Quoi ? Vous avez l’impression de ne rien pouvoir manger ?

 

Malgré une croyance très répandue, le paléo ne se nourrit pas que de viande.

 

D’ailleurs, des chercheurs prouvent que  l’homme des cavernes non plus, le fameux mythe du gibier à foison, grillé aux baies, en prend un coup.

 

Les fruits et légumes constituent 75% de ce régime. Vous mangerez donc principalement des végétaux.

 

Pour un apport suffisant en protéines en plus des légumes, les œufs, graines (chias, lins, chanvres, courges) et fruits à coque (noix, amandes, noisettes) sont utiles. Ces derniers sont d’ailleurs très utiles pour apporter fibres, vitamines et minéraux à l’organisme.

 

Et le fer alors ? Vous pensez aux épinards… logique le mythe de Popeye a la vie dure.

 

En réalité, des aliments comme le persil en contiennent plus ! 6,2 mg pour 100 g contre 3,61 mg pour le légume préféré du fameux marin. En plus, de ces deux végétaux, consommez algues, graines et épices (curry, gingembre, coriandre) pour éviter les carences.

 

N’hésitez pas à consommer des huiles : olive, noix, avocat… très riches en oméga-3.

 

Gardez en tête que le régime paléo végétarien doit être millimétré. Vous devez faire attention à apporter suffisamment de nutriments à votre organisme.

 

Vous risquez sinon de développer de nombreuses carences !

 

De possibles carences

 

Paléo ou pas, les végétariens connaissent bien la carence en B12.

 

Quasi inexistante dans les végétaux, on la trouve surtout dans les viandes, poissons et en plus petite quantité dans les œufs ou fromages.

 

Devenir paléo végétarien en supprimant produits laitiers, céréales et légumineuses peut aggraver un déficit en B12.

 

Faites également attention au ratio oméga-3 et 6 qui doit être équilibré. Limitez donc les produits riches en oméga 6, beaucoup plus nombreux.

 

Pour le fer et les protéines, suivez les conseils donnés plus haut et ne dépassez pas 2 tasses de cafés ou thés par jour pour ne pas gêner l’assimilation. Je sais… c’est dur mais qui a dit que bouleverser son mode de vie était simple ?

 

Autorisez-vous des écarts pour un régime paléo végétarien serein

 

Vous l’avez compris, un régime paléo végétarien est très strict. Il est possible de manger strictement paléo mais à long terme cela peut devenir compliqué.

 

Pour éviter monotonie et carences, vous pouvez consommez de temps en temps des produits laitiers à lait cru, des légumineuses trempées ou des céréales complètes sans gluten.

 

Peut-on encore parler paléo dans ce cas ? Bien sûr ! Il s’agit de manger au plus près de l’alimentation paléolithique, non pas de la copier totalement.

 

Et, le plus important est d’adopter une alimentation qui convient à votre santé et au plus proche de vos valeurs.

 

Le régime paléo végétarien avec quelques écarts est donc une très bonne alternative.

 

Idée de menus paléo végétarien

 

Par contre… vous avez du mal à visualiser ce que vous pouvez manger. Euh, peut-être du persil en entrée, brocolis et oeufs pour le plat ?

 

Faut avouer, ça ne donne pas très envie.

 

Ne vous inquiétez pas, vous pouvez tout à fait vous régaler avec le régime paléo  végétarien. Nous vous donnons des idées de plats mais sachez que de nombreuses recettes se trouvent dans les livres ou sites internet. Privilégiez les produits bio, de saison et locaux !

 

Petit déjeuner : Thé ou café sans sucre, amandes, oeufs brouillés avec filet d’huile d’olive, fruits frais

 

Déjeuner : Purée de carottes à l’ail, poêlée de choux de bruxelles et châtaignes

 

Collation : Pancakes patate douce paléo aux graines chia

 

Dîner : Soupe de légumes et graines de courges

 

Ou

 

Petit déjeuner : Infusion, porridge (eau, bananes, noix de coco râpée, amandes, noix, miel)

 

Déjeuner : taboulé libanais (persil, tomates, oignons, citron, huile d’olive, graines de lin), tortillas épinards

 

Collation : Carrot cake paléo

 

Dîner : Oeuf cocotte avocat et fruits frais

 

Bon appétit !

 

Que retenir de cet article ? Le régime paléo végétarien est possible. Mais à vous de voir… soit vous adoptez une alimentation stricte et dans ce cas la vigilance doit être maximale. Sinon vous vous autorisez des écarts, pour plus de tranquillité.

 

Alors, qu’attendez-vous pour réveiller votre Homo Sapiens paléolithique ? Non on ne parle pas de se vêtir de peaux de bêtes ou de chasser le renne au gourdin mais bien d’une vie en symbiose avec notre santé, la nature et les autres.

 

Par Dounia Bouchemal

Linkedin : Dounia Bouchemal

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.