Entrepreneuriat : je veux être mon propre chef

Entrepreneuriat : je veux être mon propre chef !

 

Depuis 2015, le nombre d’entreprises créées en France explose. 2019 a été une année record avec la création de plus de 780 000 entreprises, dont plus de 50 % de micro-entreprises. Cet engouement pour entrepreneuriat s’explique par une volonté profonde de s’affranchir du salariat, de pouvoir exploiter pleinement sa créativité, mais aussi d’apporter un service nouveau sur le marché. À l’heure actuelle, dans l’Hexagone, 30 % des entreprises sont dirigées par des femmes pour 40 % de micro-entreprises. Selon Cogedis, les entrepreneures choisissent majoritairement comme domaine d’activité le conseil en entreprise, le service aux ménages et le commerce.

 

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

 

Trouver une idée de business, c’est bien, désormais il reste 99 % du travail à faire.

 

Tout d’abord, il faut savoir qu’une entreprise viable, c’est une entreprise qui doit proposer une offre ciblée à une clientèle ciblée. Or, quand on se lance dans l’entrepreneuriat, on a tendance à vouloir jouer les touches à tout, à vouloir proposer une large gamme de services sans forcément se spécialiser ni ancrer son image de marque. Mieux vaut réfréner ses envies de grandeurs et commencer petit, tout en développant une idée précise jusqu’à son plein potentiel.

 

Assurer ses arrières

 

Il est rare qu’une entreprise toute neuve dégage des bénéfices. En attendant, vous devrez continuer à payer votre loyer, vos factures d’eau, d’électricité, acheter de la nourriture et des vêtements, etc. La bonne nouvelle, c’est qu’en France, il est possible de cumuler le statut de salarié et d’auto-entrepreneur (sauf pour les professions libérales réglementées), et ce, même dans la fonction publique – il faut cependant en informer sa hiérarchie. Certains entrepreneuses négocient un congé avec leur direction pour la création d’entreprise ou passent à temps partiel. Cela permet de conserver un revenu régulier qui paie au moins les charges fixes tout en posant les pierres de son futur business. D’autres profitent de leur chômage pour se lancer.

 

Entrepreneuriat : je veux être mon propre chef

 

Promouvoir son entreprise

 

La prospection commerciale est tout un art et si sur internet pullulent des formations du type « comment je suis passé de 3 clients à 3000 en 30 jours », la recette miracle n’existe pas. Trouver des clients requiert un effort quotidien et de la persévérance. Définir une stratégie de communication efficace, cela veut dire avoir une idée précise de ce que vous voulez véhiculer à travers votre marque. Si vous envisagez de promouvoir votre business sur internet, inutile de créer un compte sur tous les réseaux sociaux mêmes les plus obscurs. Concentrez-vous sur les outils adaptés à votre niche qui permettront de vous propulser. Les supports print peuvent, selon le secteur, être aussi un excellent outil marketing, mais, ce que l’on met souvent de côté et qui pourtant est primordial, c’est le relationnel. Le réseautage et le bouche-à-oreille sont d’excellents moyens pour faire parler de vous et de votre business.

 

Entrepreneuriat : je veux être mon propre chef

 

Apprendre de ses échecs et rebondir

 

« Ce qui ne tue pas rend plus fort ». Voilà une phrase criante de vérité. 35 % des entrepreneurs potentiels renoncent à se lancer par peur de l’échec. Or, l’échec est nécessaire pour avancer si tant est que l’on arrive à en tirer le positif. Il s’agit même parfois d’une formation – certes peut-être un peu coûteuse en temps et en argent – mais un passage obligé dans la réussite de votre entreprise. Marjolaine Grondin en est le parfait exemple. Codirectrice de JAM, son business model était à l’origine, un site d’échange entre étudiants. La plateforme n’ayant pas eu le succès escompté, la startup a pris un nouveau tournant en investissant dans un service de conciergerie virtuel par texto.

 

Trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale

 

Selon une étude Opinion Way pour Legalstart.fr 40 % des entrepreneurs travaillent plus de 50 heures par semaine. Et 78 % des entrepreneures pensent que les affaires sont incompatibles avec une vie de famille ou demandent bon nombre de sacrifices. Certaines femmes renoncent même à la maternité ou la repoussent parce qu’elles estiment que leur situation ne leur permet pas de concilier vie professionnelle et vie familiale.

 

Entrepreneuriat : je veux être mon propre chef

 

En pratique, il est possible de trouver un équilibre si l’on est bien entouré, mais cela demande une organisation assez rigoureuse. Par exemple, Mathilde Lacombe, 32 ans, directrice de l’entreprise des coffrets beauté Birchbox est aussi blogueuse et mère de 3 enfants. Elle a même écrit un livre sur le sujet Question d’équilibre, paru aux éditions First. Le secret, déléguer, opter pour le télétravail, avoir toujours sous la main sa précieuse to-do list et consacrer du temps à sa famille.

 

Couverture santé et entreprenariat

 

Le régime de santé des indépendants étant quelque peu obscur, certaines entrepreneures sont soucieuses de l’accompagnement auquel elles ont droit lors d’un congé maladie ou maternité. Les auto entrepreneurs qui ont créé leur entreprise après le 1er janvier 2018 ont droit à des indemnités journalières s’ils sont affiliés à la SSI depuis au moins 1 an, s’ils sont à jour de leurs cotisations et si leur revenu après abattement est supérieur à 3 862,80 €. Les indemnités sont calculées à partir du revenu d’activité annuel moyen des trois années civiles. Pour un congé maternité, les entrepreneures peuvent toucher en plus des indemnités journalières, une allocation forfaitaire de repos maternel.

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.