Hypnose : sommes-nous tous réceptifs ?

Sommes-nous tous réceptifs à l’hypnose ?

 

Assimilable au rêve ou à la transe, l’hypnose fait référence à un état naturel pendant lequel la conscience est modifiée afin d’accéder à l’inconscient. La sensibilité au monde extérieur est alors diminuée pour laisser place à l’inconscient. Elle est employée dans le cadre de psychothérapies diverses dans le but de soigner différents troubles. Cependant, sommes-nous tous réceptifs à cette thérapie ?

 

L’hypnose : comment ça marche ?

 

L’hypnose implique un état particulier de conscience entre l’éveil et le sommeil qui est déclenché par les paroles du praticien. Quand cela arrive, le patient devient indifférent à ce qui l’entoure. Cet état d’inconscience est particulièrement puissant et donne accès au centre de commande des fonctions de l’organisme comme la respiration, l’équilibre au cours de la marche, les émotions, les comportements automatiques…

 

Les différentes phases d’une séance d’hypnose

 

Concrètement, une séance d’hypnose peut être résumée en trois phases :

 

  • La phase d’induction qui a pour objectif de permettre au patient de se laisser absorber par ses perceptions et son imagination en se concentrant sur le moment présent,

 

  • La phase de travail ou de transe hypnotique au cours de laquelle l’esprit est déjà emporté dans une bulle et se dirige vers l’objectif de la séance,

 

  • La phase de sortie où grâce à un compte à rebours ou à une prise de conscience de son environnement, le patient revient dans la réalité présente.

 

Hypnose : sommes-nous tous réceptifs ?

 

Le rôle du thérapeute

 

Durant les trois étapes, c’est le thérapeute qui conduit, tel un guide, le patient en lui permettant de voyager sereinement dans cet univers qui est le sien, de s’assurer que son esprit atteigne l’objectif et de l’aider à en sortir. C’est pourquoi avant chaque séance, le thérapeute et son patient doivent s’entendre sur l’objectif précis qui est recherché. Le processus peut durer quelques minutes ou plus d’une heure. En cas de besoin, vous pouvez vous rendre auprès d’un cabinet d’hypnose sur Versailles pour profiter pleinement des bienfaits de cette thérapie.

 

Tout le monde connaît cet état naturel notamment par les moments de transe lorsque l’on est plongé dans un rêve. Au cours de ces moments où l’attention est focalisée, le niveau de suggestibilité augmente. En principe tout le monde est hypnotisable, mais à des degrés divers.

 

Des degrés divers de réceptivité à l’hypnose

 

S’il est vrai que tout le monde peut être hypnotisé, chaque personne est sensible à son niveau. Un peu comme dans tous les domaines de la vie, il y a des personnes qui sont douées plus que d’autres pour certaines choses. Ainsi, certaines personnes ont une très faible capacité de réponse à l’hypnose. Selon les statistiques environ 5% des personnes ne sont pas du tout réceptives à l’hypnose et 10% y sont ultra réceptives. La grande majorité est, quant à elle, moyennement réceptive.

 

La majorité des personnes est donc capable de ressentir les effets des suggestions hypnotiques et pourra donc bénéficier à titre clinique de cette thérapie. En guise d’effets immédiats, on relate que les personnes qui sont les plus hypnotisables sont capables de ressentir de profondes sensations, perceptions et des changements tangibles en elles. Quant aux moins sensibles, elles ne peuvent souvent pas répondre aux suggestions. Cependant, il est possible d’exercer sa capacité de réception à l’hypnose. Certains facteurs externes peuvent également constituer des obstacles à l’hypnotisation.

 

Quelques facteurs de blocage

 

Les facteurs de blocage peuvent provenir aussi bien du côté du patient que du praticien. Parmi les facteurs qui empêchent certaines personnes d’atteindre l’état hypnotique de transe, on peut énumérer :

 

  • La peur d’une perte totale de contrôle,
  • Un a priori ou une résistance psychologique,
  • Une consultation involontaire,
  • Un état d’ivresse ou sous influence de psychotiques,
  • Un trop grand désir d’être hypnotisé…

 

Concernant le praticien, l’utilisation de méthodes inappropriées peut également constituer un obstacle à l’atteinte de l’état de transe hypnotique par le patient. Il existe en effet plus d’une centaine de méthodes d’hypnotisation. À l’heure actuelle, les praticiens n’en utilisent qu’une petite dizaine. Elles ne sont pas toutes adaptées selon les cas. Il est donc important de recourir à des thérapeutes compétents qui savent bien ce qu’ils font. De plus, en cas d’échec, il est recommandé de ne pas se décourager et de persévérer.

 

Zoom sur les avantages de l’hypnose

 

L’hypnose implique une modification que l’on a du temps et de l’espace. Ainsi, les ressentis physiques sont modifiés et on ressent souvent un sentiment de détente et de bien-être. Le patient peut alors se focaliser sur le problème qu’est le sien afin d’être soulagé.

 

L’hypnose, une alternative pour bien dormir

 

L’hypnose peut vous aider à améliorer votre sommeil. Une étude effectuée par des chercheurs suisses, sur un groupe de femmes, a permis par exemple de mesurer concrètement les effets de l’hypnose sur la profondeur de leur sommeil. Ces dernières ont en effet pu dormir pendant 90 minutes après avoir été hypnotisées par l’écoute d’une bande sonore. De plus, contrairement aux médicaments qui peuvent aider dans ce sens, l’hypnose est naturelle et ne comporte pas d’effets secondaires.

 

Une alternative contre les douleurs

 

L’hypnose vous permet également de vous focaliser sur votre douleur. Étant un état d’inconscience, vous n’êtes plus sur le coup d’une logique rationnelle. Le praticien peut ainsi suggérer à son patient de se passer par exemple une pommade imaginaire sur la zone qui lui fait mal pour en diminuer la douleur. Quand ce dernier accepte la suggestion, il ressent une amélioration qui devient tangible sur le plan physique.

 

Une alternative contre les bouffées de chaleur

 

L’hypnose participe également à stopper les bouffées de chaleur. Une étude remontant à 2013 a été effectuée sur des femmes ménopausées qui avaient au minimum 50 bouffées de chaleur chaque semaine. Après une thérapie de cinq séances d’hypnose par semaine sur 12 mois, les bouffées de chaleur ont été réduites de 74%. Au sein du groupe témoin où les femmes n’ont pas eu à faire des séances d’hypnose, mais ont été accompagnées par un thérapeute, les bouffées de chaleur n’ont été réduites que de 17%.

 

Un calmant pour les nerfs

 

En raison de sa capacité à utiliser les pouvoirs du psychisme, on recourt également à l’hypnose pour soulager les angoisses. Notamment, celles qui sont relatives, par exemple, à une opération chirurgicale imminente, à un accouchement… Elle permet d’aider le patient à minimiser ses appréhensions par rapport à la douleur et à la peur. De futures études pourront réellement confirmer si cette thérapie est capable d’atténuer de manière générale tous les troubles d’anxiété.

 

Hypnose : sommes-nous tous réceptifs ?

 

Une alternative contre les addictions

 

Les témoignages d’anciens fumeurs ayant réussi à se sevrer grâce à l’hypnose sont courants. La thérapie dans ce cas consiste à modifier le comportement du patient par rapport à la cigarette. Pour cela, l’hypnothérapeute plonge le fumeur dans un état profond de relaxation et de conscience modifiée à travers sa voix. Dans un premier temps, il se charge de changer la perception du patient par rapport à la cigarette en lui faisant des suggestions sur l’odeur, le goût…

 

Il explore également les causes profondes qui poussent le patient à fumer afin de trouver la solution adéquate à son cas. Il l’aide finalement à modifier ses croyances ainsi que ses peurs. Ainsi, la crainte de grossir pourra être remplacée par le sentiment de fierté. Par ailleurs, l’hypnose est également sollicitée dans le cadre du soulagement de nombreux maux et troubles comme les dépendances et addictions, la dépression, le manque de confiance en soi, le traitement des phobies, l’obésité et les troubles alimentaires, le développement de la capacité d’apprentissage, les migraines, les crises de panique…

 

L’état d’hypnose permet donc de modifier certains comportements et de dépasser certaines limites. C’est un voyage au cœur de l’inconscient sous la supervision de l’hypnothérapeute. Tout le monde est capable d’être hypnotisé, mais certains y sont plus réceptifs que d’autres. Cette thérapie est utilisée entre autres pour améliorer la qualité du sommeil, pour soulager les douleurs, les bouffées de chaleur et bien d’autres troubles.

 

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.