5 mythes sur la cigarette électronique.

5 mythes sur le vapotage.

 

Depuis son arrivée sur le marché, la cigarette électronique fait l’objet de nombreuses rumeurs. Elle serait aussi dangereuse que le tabac, provoquerait une dépendance, ne serait pas réglementée… En conséquence, de nombreux fumeurs hésitent à se tourner vers le vapotage pour se sevrer du tabac et arrêter de fumer. Il est toujours facile de propager des Fake News dans les médias et lorsqu’on discute entre amis et en famille. L’important pour se rassurer autour des mythes de la cigarette électronique est de se tourner vers les bonnes sources d’information, et il en existe ! À présent levons le voile sur certains mythes qui circulent sur le vapotage.

 

1- La cigarette électronique est aussi nocive que la cigarette traditionnelle

 

Voilà l’un des premiers mythes qui circulent sur la cigarette électronique : elle serait aussi dangereuse que le tabac étant donné que certains e-liquides utilisent de la nicotine. En réalité, s’il est avéré que la nicotine crée une dépendance, elle ne représente qu’un risque minime pour la santé. Les substances nocives dans la cigarette traditionnelle sont par exemple le goudron et le monoxyde de carbone. Et bonne nouvelle : la vape n’en contient pas ! Comme le démontre des articles scientifiques que l’on peut trouver dans des médias qui militent pour la vape tel que Je Suis Vapoteur (en savoir plus), vapoter est 95% moins nocif que de fumer des cigarettes classiques.

 

2- Le vapotage est inefficace pour arrêter de fumer

 

5 mythes sur la cigarette électronique.Dans l’esprit de certaines personnes, la cigarette électronique ou la cigarette classique, c’est pareil ! Et la seconde n’est d’aucune aide pour arrêter de fumer. C’est faux, déjà parce que la vape est comme nous l’avons mentionné ci-dessus 95% moins nocive que le tabac, mais aussi parce qu’il est prouvé que c’est un allié efficace pour en finir avec le tabac. Notamment du fait de pouvoir transitionner en douceur grâce à la nicotine présente dans les e-liquides, mais aussi parce que l’on peut conserver le geste. Le sevrage consiste à diminuer progressivement le taux de nicotine dans l’e-liquide jusqu’à ne plus en avoir besoin. Pour rassurer les sceptiques, une étude du « Department of Health Behaviour du Roswell Park Comprehensive Cancer Center » à Buffalo (New York) démontre qu’un fumeur dépendant qui se tourne vers la cigarette électronique a 8 fois plus de chance d’en finir avec le tabac.

 

3- Les produits utilisés dans la cigarette électronique ne sont pas réglementés

 

La cigarette électronique est parfois décriée car elle ne suivrait aucune réglementation. C’est une autre fausse information et s’il est vrai qu’il y avait peu de réglementations lorsqu’elle est apparue sur le marché, cela a bien changé depuis, partout dans le monde. En Europe, les produits utilisés pour la cigarette électronique respectent la directive européenne sur les produits du tabac, la fameuse TPD « Tabacco Products Directive ». Elle détermine notamment le taux de nicotine maximum pouvant être présent dans les e-liquides.

 

4- La cigarette électronique provoque des infections pulmonaires

 

Un mythe circule selon lequel la vape serait à l’origine de bronchiolites oblitérantes, dues à la présence de diacétyle dans les produits utilisés pour faire fonctionner la cigarette électronique. Pour info, cette malaise provoque une obstruction irréversible des voies respiratoires. À ce jour, aucun organisme de santé n’a pu mettre en évidence un lien entre la cigarette électronique et la bronchiolite oblitérante. De plus, le diacétyle est présent à un niveau plus élevé dans la fumée de cigarette classique que dans celle de la vape. Et jusqu’à maintenant, le tabac n’a jamais été associé à un fort risque de développer une bronchiolite oblitérante. En conclusion, il est donc fort peu probable que cela ait lieu avec l’e-cig.

 

5- La cigarette électronique incite les jeunes à fumer

 

L’idée que la cigarette électronique serait une passerelle vers le tabac pour les personnes et notamment les jeunes va bon train. Cependant, comme l’indique un rapport du Public Health England de 2018, la vape attire très peu les jeunes n’ayant jamais touché à une cigarette, mais bien ceux qui souhaitent arrêter le tabac. On entend également que la vape inciterait les mineurs à fumer, or, en France, la loi n’autorise pas les jeunes de moins de 18 ans à acheter du matériel pour vapoter en boutique.

 

 

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.