Utilisation d'un déodorant : comment éviter la transpiration avec ?

Éviter la transpiration : comment choisir son déodorant ?

 

Même si les auréoles sous les bras ne sont pas très esthétiques, il est tout à fait normal de transpirer. C’est même une nécessité pour que le corps puisse rester à la bonne température. En effet, elle permet d’éviter l’hypothermie grâce à son action directe sur le refroidissement du corps. Bien qu’il s’agisse d’un phénomène naturel, la transpiration génère une conséquence bien connue en dehors de tout effort physique : les odeurs.

 

Choisir parmi les différentes variétés de déodorants

 

Sur le marché, vous trouverez plusieurs formes de déodorants à savoir :

 

  • Utilisation d'un déodorant : comment éviter la transpiration avec ?Le spray qui est assez répandu pour son côté pratique et vous le trouverez sans problème dans une pharmacie à Paris à Carré Opéra ou ailleurs. Il est très apprécié pour sa sensation de fraîcheur après application.
  • Les crèmes déodorantes qui sont récentes sur le marché et elles sont recommandées pour les peaux sensibles, car elles sont généralement formulées sans alcool et très hydratantes.
  • Les roll-on qui sont aussi pratiques qu’ergonomiques, et ils apportent une certaine humidité sous les aisselles pour lutter contre la formation de bactéries qui sont responsables des mauvaises odeurs.
  • Le stick ou déodorant en bâton qui est le format solide du déodorant ou d’un anti-transpirant. Il est apprécié pour sa texture riche et agréable, et est souvent composé d’ingrédients nourrissants.

 

Rappel sur les différents actifs présents dans des déodorants

 

Les déodorants ont pour fonctionnalité principale de masquer les odeurs de sueur. Toutefois, cela fait quelques années que les déodorants classiques font polémiques à cause de certains composants comme :

 

  • Le talc qui permet d’absorber l’humidité et les excès de sudations. Mais à cause de la présence de fibres d’amiante dans certains gisements de talc, sa présence est beaucoup moins appréciée dans les déodorants.
  • L’éthanol qui est souvent présent dans les déodorants classiques en raison de ses capacités anti-septiques. Toutefois, il peut provoquer des rougeurs, des picotements et des irritations sous les aisselles.
  • Les parabens qui sont présents dans certains déodorants pour ses propriétés anti-microbiennes. Mais ils sont également reconnus en tant que perturbateurs endocriniens.
  • Les sels d’aluminium qui sont présents dans de nombreux déodorants classiques permettent de lutter contre la transpiration. Mais il existe un grand débat autour d’eux et ils seraient à l’origine de cancers du sein. Bien qu’aucune étude n’a été menée à ce sujet, assurez-vous que la concentration de sels d’aluminium soit inférieure à 06 % si votre déodorant en contient.

 

D’une manière générale, les composés mentionnés ci-dessus sont exclus des déodorants bio et naturels. Ces derniers sont effectivement constitués d’alternatives plus douces et respectueuses de la peau ainsi que de l’environnement tel que :

 

  • Les argiles comme l’argile blanche ou encore la poudre de diatomée sont des agents asséchants et des anti-bactériens qui permettent de limiter l’apparition de mauvaises odeurs.
  • Le bicarbonate de soude qui est une alternative aux sels d’aluminium et composé naturellement de propriétés absorbantes, anti-inflammatoires et anti-odorantes.
  • Le citrate de triéthyle qui permet de lutter efficacement contre les odeurs corporelles et présente des capacités anti-bactériennes.
  • Certaines huiles essentielles comme celle de palmarosa, de lavande ou de sauge sclarée permettent de lutter contre la transpiration des aisselles.

 

Faire la différence entre un déodorant et un anti-transpirant

 

Comme mentionnés précédemment, les déodorants servent uniquement à masquer les mauvaises odeurs alors que les anti-transpirants permettent surtout de bloquer le processus de sudation. De plus, les anti-transpirants sont souvent utilisés en cas de transpiration modérée à forte et sont généralement composés de sels d’aluminium qui vont bloquer et fermer les glandes émettrices de sueur.

 

Mais puisque ces composants sont sujets à des controverses, sa composition dans les anti-transpirants est de 0,6 %. De plus, il est recommandé de ne pas les utiliser sur une peau lésée ou irritée. Par contre si les teneurs en sels d’aluminium ne sont pas systématiquement mentionnées sur l’emballage, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien qui pourra vous renseigner.

 

SWISS FX Huile de CBD
Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.