Pollution de l‘air : Un grand contributeur à la démence.

Pollution de l‘air : un grand contributeur à la démence.

 

Elissa Wilker, chercheuse à l’unité de recherche en épidémiologie cardiovasculaire du centre médical Beth Israel Deaconess, a déclaré:

 

“Nos résultats suggèrent que la pollution de l’air est associée à des effets insidieux sur le vieillissement structurel du cerveau, même chez ceux qui ne souffrent pas de démence ni d’AVC.”

 

L’étude a révélé que les personnes vivant à proximité de routes principales subissaient un rétrécissement cérébral, un vieillissement du cerveau, augmentant ainsi leur risque de démence.

 

Pollution de l‘air : Un grand contributeur à la démence.L’étude, publiée dans la revue Stroke, a révélé que de petites augmentations de la pollution atmosphérique étaient suffisantes pour augmenter les risques. Les participants avaient également 46% plus de risques de subir un AVC silencieux. Nous savons que les AVC silencieux augmentent le risque d’AVC manifeste et de développement de démence.

 

À présent, une étude réalisée au Canada a montré une corrélation entre démence et exposition à une circulation automobile intense. L’étude a examiné les dossiers médicaux de 6,5 millions d’habitants de l’Ontario âgés de 20 à 85 ans. Les chercheurs ont examiné l’apparition de trois troubles neurologiques majeurs – démence, maladie de Parkinson et sclérose en plaques – dans le contexte de leur lieu de résidence.

 

Les résultats ont montré que l’incidence de démence était 7% plus élevée chez les personnes vivant à moins de 50 mètres d’une rue achalandée par rapport à celles vivant à au moins 200 mètres de routes très fréquentées. Le risque de démence a diminué de 4% pour ceux qui vivaient entre 50 et 100 mètres des zones très fréquentées. Cela semble confirmer le lien.

 

Anxiété : Le régime alimentaire peut-il calmer un esprit inquiet?

 

L’inflammation chronique en est-elle responsable? 

 

La pollution atmosphérique est un mélange complexe de particules, de gaz et de composés organiques présents dans l’air extérieur et intérieur. Les chercheurs ont découvert que les particules en suspension dans la pollution de l’air stimulaient l’inflammation dans les poumons. Les produits de cette inflammation se répandent dans la circulation sanguine, se propageant dans les tissus adipeux pour favoriser l’inflammation et causant un dysfonctionnement vasculaire. Bien que l’ensemble du mécanisme n’ait pas été complètement identifié, il est maintenant prouvé que l’exposition à la pollution atmosphérique est liée à la neuro-inflammation et à la neuropathologie.

 

La maladie d’Alzheimer (MA) est la forme de démence la plus répandue. Elle se caractérise par le dépôt extracellulaire d’une protéine spécifique, les fibrilles du peptide bêta-amyloïde, et s’accompagne d’une perte importante de neurones dans le cerveau des individus affectés. On sait que la neuro-inflammation joue un rôle essentiel dans la pathogenèse des maladies neurodégénératives chroniques en général et de la maladie d’Alzheimer en particulier.

 

Bien que le mécanisme patho-physiologique ne soit pas complètement établi, l’inflammation semble être impliquée. Ainsi, il existe une nouvelle compréhension de la relation importante entre l’inflammation et la démence.

 

Les chercheurs ont déterminé que des concentrations plus élevées de particules fines dans la pollution de l’air sont liées à un épaississement plus rapide des deux couches internes de l’artère carotide commune, un vaisseau sanguin important qui fournit du sang à la tête, au cou et au cerveau. Cela sert d’indicateur de la quantité d’athérosclérose présente dans les artères du corps.

 

La démence vasculaire survient lorsqu’une partie du cerveau ne reçoit pas assez de sang, transportant l’oxygène et les nutriments dont elle a besoin en raison de l’athérosclérose. Il en résulte une déficience cognitive vasculaire survenant généralement après une série d’accidents vasculaires cérébraux mineurs.

 

Il ressort d’un certain nombre d’études que l’inflammation chronique causée par la pollution de l’air est responsable de la démence, qui semble s’accélérer plus rapidement chez les personnes prédisposées à la maladie.

 

Pollution de l‘air : les pensées finales 

 

Au cours des 30 dernières années, les chercheurs ont mis au jour un large éventail d’effets sur la santé qui seraient associés à l’exposition à la pollution atmosphérique.

 

Il a été constaté que la pollution est l’une des principales causes de mortalité dans le monde, touchant plus de 100 millions de personnes. Qu’on le veuille ou non, la pollution – extérieure ou intérieure – est l’un des concepts les plus ignorés du monde moderne.

 

Comme nous le savons tous, la pollution de l’air est un problème énorme, qui s’agrandit de jour en jour. Parfois, nous pensons qu’il est devenu trop difficile à contrôler. Mais un effort, aussi petit soit-il, déployé par quiconque dans le sens de la réduction de la pollution de l’air sera louable. Nous devrons travailler en tandem avec toutes les agences – nationales et internationales – pour aider à réduire la pollution atmosphérique.

 

Nous savons tous que le problème de la pollution de l’air s’agrandit de jour en jour et la plupart d’entre nous sont perplexes quant à la manière de s’y attaquer. Et Nous sommes également conscients que la pollution de l’air est à l’origine de multiples maladies, dont la démence. Il est donc primordial de réduire efficacement la pollution atmosphérique.

 

 Dr Pran Rangan                                                  

 

Anxiété : Le régime alimentaire peut-il calmer un esprit inquiet?

 

Remèdes naturels de santé

 

Méthode nutrition synergie alimentaire Méthode nutrition synergie alimentaire

 

Cet article pourrait intéresser un de vos amis ami ou un de vos proches? N’hésitez pas à le partager. Le Partage c’est La Vie !!!

Pour réussir Confiance en soi

Télécharger le guide

"Pour Réussir"

Dans ce petit guide gratuit vous découvrirez

18 Secrets de Grand Leaders

pour développer votre confiance en soi.

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir le livre

 

You have Successfully Subscribed!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.